Al Capone, la vente aux enchères gangsta de l'automne

Collections Actu 0

Plus de 170 objets ayant appartenu à Scarface seront bientôt mis aux enchères par ses petites-filles, dont son Colt 45 "favori" et une montre gousset Patek Philippe sertie de 90 diamants.

United States Bureau of Prisons

Une partie de l’héritage d’Al Capone, figure mythique de l’histoire de la criminalité des Etats-Unis, s’apprête à être cédée par une maison de vente de Sacramento : son Colt 45 « favori », l’une de ses montres gousset, une Patek Phillipe sertie de 90 diamants, ou encore plusieurs de ses lettres manuscrites seront mises aux enchères au mois d’octobre par ses trois petites-filles.

Et elle promet à ses héritières une vente fructueuse : le prix de départ de son pistolet chéri, superbement gravé il faut le reconnaître, débute à 50.000$, celui de sa luxueuse Patek Philippe à 700.000$.

Cadre de lit, couteaux et pistolets

Le catalogue "Al Capone" propose aussi à des tarifs plus abordables des objets moins ostentatoires, mais aussi plus pittoresques, comme son cadre de lit conjugal (1.250$) ou encore une « vaste collection » de figurines en porcelaine, proposées entre 250 et 500$, soit à des prix cinq à dix fois plus élevés que leur valeur "réelle".

On y retrouve également tout un lot de couteaux et pistolets ayant appartenu à son fils, et même une monographie de Lincoln en français, signée de Theodor Roosevelt.

Bref, un véritable vide-grenier qui devrait être cédé à prix d’or, car il ne fait aucun doute que l’ensemble du catalogue devrait partir à des montants bien supérieurs aux mises de départ.

Sublimée depuis près de 90 ans par Hollywood - de Scarface aux Incorruptibles - la légende de "l’ennemi public n°1" qui a sévi pendant la prohibition, assure à sa descendance et à ses collectionneurs de belles opérations.

Montants astronomiques

« Al Capone est le personnage historique le plus collectionné dans le monde criminel, et traditionnellement ses objets se sont vendus à des montants astronomiques », explique au Wall Street Journal Timothy Gordon, qui a réalisé l’expertise des objets mis aux enchères par Antiques Roadshow.

Ses possessions, notamment monogrammées, sont particulièrement recherchées. En 2017, l’un de ses montres avait trouvé preneur pour 84.375$, soit plus du triple de son estimation. Et trois années auparavant, son shaker à cocktail plaqué argent et gravé de 1932 s’était vendu pour quelque 68.500$.

Commentaires