Parents d’enfants scolarisés : n’oubliez pas votre réduction d’impôt

Astuces Fiche Pratique 0

Les études secondaires et supérieures des enfants permettent aux parents d’obtenir une réduction d’impôt. Mais beaucoup oublient de cocher la case dans leur déclaration de revenus…

Reuters

A l’heure de déclarer leurs revenus, beaucoup de parents se demandent s’il faut rattacher ou détacher fiscalement leur enfant majeur. Mais la présence d’enfants dans le foyer a d’autres conséquences fiscales.

De fait, lorsqu’ils sont à charge (qu’ils soient majeurs ou mineurs), les enfants ouvrent droit à une réduction d’impôt pour frais de scolarisation.

De 61 euros à 183 euros

Cette attribution concerne les parents d’enfants suivant des études secondaires ou supérieures. L’avantage fiscal dépend du niveau : 61 euros pour un collégien, 153 euros pour un lycéen et 183 euros pour un étudiant dans le supérieur.

Le montant est divisé par deux en cas de garde alternée.

Une case à remplir

L’octroi de cette réduction d’impôt n’est pas automatique. Pour en bénéficier, il convient d’indiquer le nombre d’enfants concernés lorsqu’est établie la déclaration de revenus. Cette année, il faut passer par le formulaire 2042 RICI (réductions et crédits d’impôt) et renseigner les cases 7EA, 7EC ou 7EF.

Beaucoup d’oublis

Nombreux sont en tout cas les parents qui oublient de réclamer cette réduction d’impôt. Une étude de TacoTax réalisée à partir des statistiques de l’administration vient de signaler que seulement 3 millions de collégiens et lycéens étaient déclarés par ce biais alors que le pays en compte 5,6 millions.

TacoTax estime ainsi que quelque 230 millions d’euros sont perdus chaque année par les parents. Cette évaluation peut certes être prise avec réserves. Parmi les foyers qui ne déclarent pas leurs collégiens et lycéens, certains sont probablement non imposables et ne seraient donc pas en mesure de bénéficier de la réduction d’impôt. Ceci étant, le poids de ces oublis est à coup sûr loin d’être négligeable.

Commentaires