Impôts : le barème applicable en 2018 sur les revenus de 2017

Pratique Fiche Pratique 0

Le projet de loi de finances prévoit de relever les tranches de 1%. Les seuils de plafonnement du quotient familial et de la décote seront aussi ajustés.

Reuters

Le barème de l’impôt sur le revenu (IR) va évoluer en 2018, l’objectif étant de neutraliser les effets de l’inflation sur les niveaux d’imposition des Français. Ainsi, comme le montre le tableau suivant, chaque tranche sera relevée de 1%.

Barème de l'impôt de 2018 sur les revenus de 2017
Source : PLF 2018
Revenus (en €)Taux
Jusqu'à 9.8070%
De 9.808 à 27.08614%
De 27.087 à 72.61730%
De 72.618 à 153.78341%
Au-delà de 153.78445%

Pour un célibataire, les revenus seront par exemple exonérés jusqu’à 9.807 euros et non plus jusqu’à 9.710 euros.

Rappel sur le calcul de l’impôt

Pour mémoire, l’impôt se calcule en ayant recours au quotient familial, c’est-à-dire en tenant compte du nombre de part : 1 pour un célibataire, 2 pour un couple. Les deux premiers enfants donnent droit à une demi-part chacun et l’attribution passe à une part à partir du troisième.

Un couple gagnant 40.000 euros (2 parts) a par exemple un quotient familial de 20.000 euros. Ce quotient est ensuite soumis au barème. D’où un impôt de 1.427 euros par part. Il suffit enfin de multiplier ce chiffre par le nombre de part pour déterminer l’impôt théorique, soit 2.854 euros dans notre exemple.

Décote

Pour alléger l’impôt dans les tranches basses, un mécanisme de décote est également appliqué depuis plusieurs années. Il sera maintenu en 2018.

Il s’agit concrètement d’un rabais accordé sur l’impôt théoriquement dû. En 2018, pour un célibataire, la décote correspondra à la différence entre 1.177 euros et les trois quarts de l’impôt brut. Par exemple, si l’impôt brut est de 1.000 euros, le contribuable obtiendra une décote de 427 euros (1.177 – 1000 x ¾) et n’aura donc à régler « que » 573 euros.

Pour les couples, le calcul sera le même mais en prenant 1.939 euros comme valeur de référence au lieu de 1.177 euros.

Effets de la décote en 2018

Grâce à la décote et sachant que l’impôt n’est pas recouvré  en dessous de 61 euros, on peut donc dire qu’en 2018, les célibataires devant jusqu’à 707 euros d’impôt brut n’auront finalement rien à payer. Au-delà, la décote allègera la ponction de ceux donc l’impôt brut ne dépasse pas 1.569 euros.

Pour les couples, la décote annulera les impôts bruts inférieurs à 1.142 euros et en allègera le montant jusqu’à 2.585 euros.

Plafonnement du quotient familial

Ceux qui ont des enfants à charge doivent aussi savoir que l’avantage fiscal procuré par les demi-parts (ou les parts) supplémentaires est limité. On parle de plafonnement du quotient familial.

Pour ce faire, on compare l’impôt de la famille à celui dû par un foyer sans enfants aux revenus équivalents. En 2018, l’avantage fiscal obtenu par les familles ne pourra excéder 1.527 euros par demi-part : soit 1.527 euros pour un enfant, 3.054 euros pour deux enfants, 6.108 euros pour trois enfants…

Commentaires
Impôts
Analyse0

Impôts : optimiser n’est pas frauder

Le public a parfois du mal à faire la différence entre ces deux notions. Pourtant l’optimisation ne consiste qu’à réduire ses impôts de manière tout à fait légale.

Lire la suite
Impôts
Actu0

Bitcoin : vos gains sont imposables !

L’administration n’a pas attendu l’envolée de la crypto-monnaie pour clarifier sa position. Les gains doivent être déclarés et sont soumis à l’impôt sur le revenu.

Lire la suite