Dossier Les baisses d'impôt à venir en 2020

Votre taux de prélèvement à la source est déjà actualisé en fonction de la baisse d’impôt 2020 !

Pratique Actu 0

C’est fait, il n’y aura pas de retard…

iStock

Le gouvernement avais promis que les Français concernés par la baisse de l’impôt sur le revenu appliquée en 2020 en bénéficieront dès le mois de janvier prochain. Avec le prélèvement à la source, on pouvait pourtant craindre un peu de retard pour les taux appliqués aux salariés qui vont en bénéficier. Cela supposait en effet que l’administration transmette dès le mois de décembre 2019 le nouveau taux de prélèvement ajusté à la baisse afin que les entreprises aient le temps de l’appliquer sur le bulletin de salaire de janvier.

C’est déjà fait !

Eh bien surprise, ce taux de prélèvement à la source est déjà ajusté depuis le début de la semaine ! « Afin de s’assurer que chaque foyer éligible à la baisse de l’impôt sur le revenu puisse en bénéficier dès le mois de janvier, les nouveaux taux de prélèvement à la source, calculés sur le nouveau barème intégrant la baisse d’impôt, ont d’ores et déjà été mis à disposition des employeurs ou verseurs de revenus », a en effet déclaré la Direction générale des finances publiques.

A vérifier sur son espace personnel

Il suffit d’ailleurs d’aller vérifier sur son espace particulier sur impots.gouv.fr, dans la rubrique « Gérer mon prélèvement à la source » et de comparer son nouveau taux avec l’ancien taux de prélèvement à la source en se rendant sur « Consulter l’historique de tous vos prélèvements ».

Application trop précoce ?

Bercy est même allé peut-être un peu trop vite puisque cette mise à disposition auprès des employeurs pourrait aboutir, dans certains cas, à une application du nouveau taux de prélèvement à la source dès le mois de décembre 2019 et donc un mois trop tôt. Dans ce cas, la Direction générale des finances publiques précise que cette application anticipée du nouveau taux prenant en compte la baisse d'impôt sera automatiquement régularisée, sans pénalité, au moment du calcul définitif de l’impôt sur les revenus 2019, via l’avis d'impôt que le contribuable recevra à l’été 2020.

Nouvelles tranches

Pour rappel, la première tranche de revenus imposables sera abaissée de 14% à 11% mais l’entrée dans la deuxième tranche à 30% se fera plus tôt. Quant aux ménages relevant des tranches les plus élevées du barème (taux de 41% et 45%), ils ne seront pas concernés par la baisse d’impôt. Le mécanisme de la décote, qui permet de réduire voire d’annuler l’impôt des foyers faiblement imposés, est en outre renforcé afin de mieux lisser l’entrée dans l’impôt des ménages dans la première tranche de revenus.

Qui y gagne ?

Pour résumer, le gain maximal se fera par exemple pour un célibataire gagnant entre 2.000 et 2.200€ net par mois : il va économiser environ 500€. Un célibataire percevant plus de 2.550€ par mois sur sa fiche de paye (et jusqu’à environ 6.700€ par mois) verra par contre son économie d’impôt plafonner à 125€. Au-delà d’environ 6.800€ par mois, la réforme sera neutre.

Autres exemples : un couple avec deux enfants déclarant un revenu mensuel imposable de 4.600€ bénéficiera d’un gain de 836€ après la réforme et un couple de retraités de plus de 65 ans déclarant un revenu mensuel imposable de 3.600€ bénéficiera d’un gain de 497€ après la réforme.

Pour permettre à chacun de faire aisément ses calculs, l’administration a mis en ligne un simulateur dédié aux baisses d’impôt attendues pour 2020.

Commentaires
Impôts
Actu0

ISF/IFI : la proposition de rectification du fisc doit être motivée

L'administration fiscale doit donner plusieurs termes de comparaison pour l’évaluation des immeubles, dès lors qu'elle entend démontrer que le patrimoine d’un contribuable dépasse le seuil d’imposition à l’ISF. Une solution valable pour l'IFI.

Lire la suite