Dossier Impôts : ce qui va changer en 2018

Taxation des intérêts : la flat tax profitera à tous les foyers imposables

Pratique Analyse 0

Le taux unique de 30% sera la solution la plus intéressante même pour les ménages faiblement imposés. En revanche, la hausse de CSG pénalisera les épargnants non imposables

Reuters

Vous possédez des supports servant des intérêts fiscalisés (notamment des livrets) ? En 2018, vous aurez le choix entre deux modes d’imposition : le prélèvement forfaitaire unique de 30% (flat tax) ou le barème.

Flat tax

Avec la flat tax, vous serez taxé à hauteur de 30% : 17,2% de prélèvements sociaux et 12,8% d’intérêts. Un taux valable quelle que soit votre tranche d’imposition.

Barème

En choisissant le barème, vous resterez dans le cadre en vigueur actuellement. Autrement dit, outre les prélèvements sociaux (17,2% en 2018), vous paierez l’impôt en fonction de votre tranche marginale d’imposition (14%, 30%, 41% ou 45%).

Vous pourrez aussi déduire de vos revenus une partie de la CSG réglée (à hauteur de 6,8%).

Quel choix ?

Comme le montre le tableau suivant, tous les ménages imposables auront intérêt à choisir la flat tax. L’économie sera symbolique dans la tranche à 14% mais atteindra pratiquement 30 points pour les plus aisés.

La pression fiscale sur les intérêts
*Hors CHR, L'Argent & Vous
TMI 0%TMI 14%TMI 30%TMI 41%TMI 45%*
Taxation en 201715,5%28,8%43,97%54,41%58,21%
Taxation en 2018 (si barème)17,2%30,25%45,16%55,41%59,14%
Taxation en 2018 (si flat tax)30%30%30%30%30%

Il est également à noter que les ménages imposés à 30% ou plus seront même gagnants par rapport à la taxation en vigueur actuellement. En revanche, ceux de la tranche à 14% paieront un peu plus qu’aujourd’hui (30% contre 28,8%).

Reste enfin le cas des ménages non imposables. Ne devant régler que les prélèvements sociaux, ils auront intérêt à rester au barème. Mais la hausse des prélèvements sociaux alourdira leur ponction : de 15,5% aujourd’hui à 17,2%.

En résumé, il apparaît donc que la réforme favorisera les épargnants aisés et pénalisera les plus modestes. Ces derniers ont toutefois peu d’intérêt à opter pour un produit fiscalisé par rapport à un Livret A ou un LEP.

Un acompte réduit

Techniquement, l’imposition des intérêts se fait en deux temps. Lors du paiement, une retenue à la source est opérée à la fois pour les prélèvements sociaux et pour l’impôt (au taux forfaitaire de 24%). Une régularisation a ensuite lieu l’année suivante en fonction de l’impôt réellement du.

L’an prochain, ce mécanisme perdurera. Toutefois, le taux de l’acompte sera ramené à 12,8% afin de correspondre au niveau de la flat tax.

Ceux qui opteront pour la flat tax n’auront rien d’autre à régler l’année suivante. Quant aux ménages non imposés souhaitant éviter de payer l’acompte, ils pourront comme actuellement demander une dispense.

Commentaires (7)
  • Bruno Mazeron
    Bruno Mazeronposté le 14.10.2017 à 19:36

    -Quand et comment faudra t'il opérer le choix entre barème ou Flat Tax ?
    -Pourra t'on aussi déduire une partie de la CSG réglée à hauteur de 6,8 % dans le cas choix Flat Tax ?

  • Journaliste
    Journalisteposté le 16.10.2017 à 09:05

    1) Au moment de la déclaration de revenus en N+1.
    2) Non. Pas de déduction de CSG si flat tax (uniquement si imposition au barème)
    Cordialement

  • gilopero
    giloperoposté le 13.10.2017 à 10:11

    Je n'y vois plus les 40% de crédit d'impôt pour les revenus des actions pour ceux qui opteraient pour le barème ?

  • Journaliste
    Journalisteposté le 13.10.2017 à 12:05

    Cet article concerne uniquement les intérêts. Vous trouverez sur notre site un autre article dédié aux dividendes dans lequel il est bien précisé que l'abattement de 40% restera valable en cas d'option pour le barème.
    Cordialement

  • de la chapelle
    de la chapelleposté le 13.10.2017 à 12:39

    Pouvez vous être un peu plus clair? la taxation à 30% s'applique t'elle au premier centime ou tient on compte des 40% d'abattement?

  • Journaliste
    Journalisteposté le 13.10.2017 à 14:38

    Pour les dividendes, abattement de 40% si imposition au barème (uniquement sur l'impôt pas sur les prélèvements). Si choix de la flat tax, pas d'abattement.
    Cordialement

  • gilopero
    giloperoposté le 13.10.2017 à 12:45

    Merci (pas remarqué pour les intérêts (re merci) pour moi décision plus compliquée entre barème et flat tax d'ou une plus profonde étude ,et d'ou encore l'incertitude qui plane sur les revenus fonciers