Les assujettis à l’ISF donnent en moyenne 2.519 euros par an à des œuvres

Nouveautés Actu 0

Selon le baromètre réalisé par Ipsos pour les Apprentis d’Auteuil, 83% des redevables d l’ISF ont effectué au moins un don l’an passé en mettant très souvent à profit les allègements fiscaux octroyés

Reuters

Les personnes assujetties à l’ISF donnent un peu plus. Selon le baromètre Ipsos réalisé pour les Apprentis d’Auteuil, 83% de la population interrogées a effectué au moins un don au cours de la dernière année. Surtout le montant moyen des dons de l’année s’est élevé à 2.519 euros. Un sondage similaire effectué l’an passé faisait ressortir une moyenne de 2.156 euros.

Parmi les donateurs, 13% ont même donné plus de 5.000 euros dans l’année, contre 10% il y a un an.

L’avantage fiscal est jugé important dans 85% des cas

Qu’il s’agisse de santé, d’enfance ou de handicap, la cause soutenue par les organismes bénéficiaires est bien entendue mise en avant (dans 99% des cas). Mais l’étude montre que l’argument fiscal est bel et bien incitatif. Il est cité comme important ou essentiel par 85% des donateurs. D’ailleurs de manière assez logique, 86% des sondés déclarent bien connaître le mécanisme de réduction d’ISF grâce aux dons.

Pour mémoire, il est possible d’obtenir 75% de réduction d’ISF en cas de dons à des organismes agréés dans la limite de 50.000 euros. Le mécanisme est d’ailleurs facile à mettre en œuvre par 82% des sondés.

1 donateur sur 3 donnera plus cette année

Pourtant, il n’est pas mis à profit systématiquement. Seuls 50% des donateurs ont utilisé la réduction d’ISF.  Certains sont aussi passés par la réduction d’IR.

En tout cas, que la motivation soit fiscale ou non, il y a un signe encourageant pour les associations : 39% des donateurs pensent donner autant cette année et 35% comptent même augmenter leur enveloppe.

Commentaires