Jets privés : la majorité veut doubler la taxation du kérosène

Nouveautés Actu 0

Ecartée à la fin de l'été, l'idée d'une plus forte taxation des jets privée fait son retour. Un amendement au PLF déposé par des députés de la majorité proposant de doubler la taxe sur leur carburant devrait être soutenu par le gouvernement.

Reuters

Le sujet avait fait polémique au cœur de l’été : l’idée d’une taxation des jets privés – dans le viseur des ONG et de la gauche pour leur empreinte carbone – et renvoyée au Parlement européen, pourrait finalement voir le jour plus rapidement que prévu en France.

Le président de la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Zulesi, ainsi qu’une partie des députés de la majorité, ont déposé en fin de semaine dernière un amendement au projet de loi de finances qui doublerait la taxation du kérosène utilisé par ces avions, la taxe de consommation des produits énergétiques (TICPE) en l’alignant sur celle de l’essence des voitures.

Alors que le taux de taxation des avions de tourisme est déjà proche de celui des voitures, celui des combustibles de jets lui est actuellement bien inférieur.

Le gouvernement devrait soutenir la proposition (Beaune)

L’amendement, qui sera soumis au vote des députés en séance dans le cadre de l’examen du projet de loi de Finances 2023, devrait cette fois être soutenu par le gouvernement, a indiqué vendredi sur LCI Clément Beaune, ministre en charge des Transports : c'est un changement de position de l’exécutif sur le sujet, qui avait préféré botter en touche il y a encore quelques semaines en renvoyant l’affaire à l’Union européenne.

M. Beaune a expliqué ce revirement comme « un rééquilibrage […] parce que le paradoxe est que les jets privés sont aujourd’hui moins taxés que la voiture par exemple, mais aussi que les avions de tourisme des petits aéroclubs ». Si elle est adoptée, cette mesure qualifiée par le ministre de « justice fiscale » pourrait par ailleurs rapporter 20 millions d’euros aux caisses de l’Etat, selon une information des Echos.

Commentaires (4)
  • Bellérophon
    Bellérophonposté le 10.10.2022 à 10:25

    Chassons donc les Arnault, Bouygues, Pinault, Huillard, Trappier, etc, et après ceux qui les ont chassés ou veulent les chasser viendront pérorer sur l'attractivité de la France, la politique industrielle et autres sornettes qui font le bonheur des ronds points et des soirées de gauche.

  • Bellérophon
    Bellérophonposté le 10.10.2022 à 10:19

    Bonjour, vous êtes en France, patrie des frustrés, envieux, jaloux qui n'aiment pas ceux qui les nourrissent.
    Et des ignorants qui ne savent pas car ils ont bien fainéantés à l'école que Louis 14 en supprimant l'édit de Nantes a fait fuir les protestants c'est à dire les grands entrepreneurs et industriels du pays !
    Et la Suisse, l'Allemagne, les pays Bas les ont accueilli les bras ouverts et font encore aujourd'hui la fortune de ces pays.

  • Utilisateur30802
    Utilisateur30802posté le 11.10.2022 à 12:05

    Moi, à l'école, j'ai appris que Louis 14 c'était plutôt louis XIV mais bon ...

  • frenchsteph
    frenchstephposté le 10.10.2022 à 10:04

    Bonne mesure au moment où on voit fleurir de petites compagnies exploitant des jets privés sur des petits aérodromes Français (comme à La Baule par exemple) au mépris des résidents et des règles sanitaires de base (exposition des populations locales au Kérozène)

Impôts
Actu0

Succession et donation : piqure de rappel du Sénat

Des amendements LR allégeant la fiscalité des transmissions ont été adoptés au Sénat, contre l'avis du gouvernement. L'exécutif est favorable à un allègement de ces droits, mais les comptes publics sont pour l'instant trop serrés.

Lire la suite