Impôt sur le revenu : 13,7 millions de ménages bénéficient cette année d’un remboursement

Nouveautés Actu 0

11,5 milliards d'euros sont reversés cet été par le fisc aux Français dans le cadre de leurs remboursement de l'impôt sur le revenu.

iStock

Selon la DGFiP, cette année, 88,6% des foyers fiscaux, soit près de 34,5 millions de ménages, ont déclaré leurs revenus en ligne ou de manière automatique, la part du nombre de déclarants en ligne continuant cette année de progresser légèrement (+2,7%, avec 29 millions de déclarations).

Côté impôt, la répartition est assez équilibrée entre le nombre de personnes ayant à honorer un complément de leur montant d’IR déjà versé au titre de l’année 2021, celles qui, au contraire, bénéficient d’un remboursement en raison d’un trop perçu, et, enfin, celles qui sont "à l’équilibre", c'est-à-dire qui n'ont rien à faire :

  • 14,2 millions de foyers fiscaux ne sont pas concernés ni par un remboursement, ni par un paiement complémentaire ;
  • 13,7 millions, soit 35% des foyers fiscaux, bénéficient d’un remboursement cet été pour un montant total de 11,5 milliards d’euros (remboursement effectué par l’administration en deux salves : le 21 juillet dernier, et ce mardi 2 août) ; ce chiffre est en hausse par rapport à l'année dernière : 10,8 millions de ménages avaient bénéficié de ces remboursements, mais pour un montant total supérieur, de 16,3 milliards d'euros ;
  • Et, enfin, 10,7 millions (28%) ont un reste à payer pour un total de 22,5 milliards d’euros. Pour ces contribuables, leur montant dû sera directement prélevé sur leurs comptes bancaires, en une ou plusieurs fois.

Le téléphone, canal privilégié pour contacter les impôts

En ce qui concerne les échanges entre les contribuables et l’administration, les appels téléphoniques (4 millions pendant la campagne 2022) sont restés, de loin, le premier canal de communication, devant la messagerie électronique (2,5 millions d’emails reçus), et l’accueil du public au guichet, avec un peu moins de 2,2 millions de visites, en légère hausse par rapport à 2021, mais sans toutefois retrouver son niveau précédant la crise du coronavirus.

« La campagne déclarative 2022 s’est déroulée dans un climat serein », se félicite l’administration fiscale, rapportant que les préoccupations des usagers ont porté sur desquestions générales sur la campagne, des demandes d’assistance pour effectuer la déclaration en ligne, l’accès au compte fiscal, des questions "métier" (rattachements des enfants majeurs, revenus fonciers, réductions/crédits d’impôt, paiement du solde à payer, modulation du taux...).

Cette campagne avait toutefois rencontré quelques accrocs : des retards dans l’envoi de certaines déclarations papiers par l’administration fiscale l’ont contrainte à accorder un délai supplémentaire aux contribuables concernés.

Les déclarations en ligne avaient également essuyé des problèmes techniques : le service avait été interrompu pendant environ 72h quelques jours après son ouverture en avril en raison d'erreurs de préremplissage des déclarations automatiques d’agents de la fonction publique.

Commentaires (2)
  • Utilisateur30802
    Utilisateur30802posté le 02.08.2022 à 15:47

    Alors que vous si vous payez en retard c'est pénalités et compagnie. Merci Macron et Lemaire, la renaissance des voyous.

  • lbda21
    lbda21posté le 02.08.2022 à 10:59

    une preuve de l'état voyou : il pique plus d'avance, mais est obligé de rembourser après, sans verser d'intérêts évidemment.

Impôts
Actu0

La suppression de la redevance télé est constitutionnelle

Le Conseil constitutionnel a validé la compensation du financement de l'audiovisuel public par une fraction de la TVA en prévenant que le financement de ce service public devra être assuré de manière pérenne.

Lire la suite