IFI : un impôt plus rentable que prévu !

Nouveautés Actu 0

Au lieu des 850 millions d’euros visés, l’impôt sur la fortune immobilière rapportera 1,2 milliard d’euros cette année et 1,5 milliard d’euros en 2019.

Reuters

Bercy n’attendait pas tant. Lors de la mise en place de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), l’administration avait chiffré à 850 millions d’euros ses recettes potentielles. Mais comme cela a déjà été évoqué dans l’été, ce nouvel impôt sera bien plus rentable que prévu.

L’exécutif table désormais sur 1,2 milliard d’euros en 2018, soit un surplus de 41% ! Et en 2019, les recettes devraient progresser à nouveau, le chiffre de 1,53 milliard d’euros étant avancé dans le projet de loi de finances.

Des raisons encore floues

On peut d’ailleurs s’interroger sur les raisons d’un tel écart par rapport à l’estimation initiale. Si le ministère de l’Action et des Comptes publics évoque l’impact des contrôles fiscaux et des derniers dossiers du STDR (qui a fermé fin 2017), les experts en fiscalité mettent en avant diverses raisons : complexité du cadre de l’IFI qui a pu conduire à des déclarations injustifiées, déduction incomplète de certains passifs, difficulté des contribuables à distinguer immobilier personnel et immobilier professionnel…

Il est vrai que le texte voté l’an passé a laissé planer le doute sur de nombreux points. Certes, l’administration a publié des commentaires pour guider les contribuables. Mais ces commentaires ne sont parus au BOFiP que le 8 juin dernier, soit une semaine avant la date limite de déclaration. On peut donc supposer que certains redevables de l’IFI ont été pris de court.

Un manque de repères

Enfin, il ne faut pas écarter le scénario d’une mauvaise évaluation des recettes au départ. De fait, l’an passé, dans les évaluations du budget 2018, l’administration reconnaissait manquer de données précises, notamment sur le patrimoine immobilier net des petits redevables de l’ancien ISF (moins de 2,57 millions d’euros d’actifs).

En tout cas, l’IFI sera à l’évidence un impôt plus rentable que prévu, même si les nostalgiques de l’ISF ne manqueront pas de souligner que son rendement sera malgré tout loin d’égaler celui de l’ISF (4,23 milliards d’euros en 2017).

Commentaires
Impôts
Fiche Pratique0

CSG : le point sur un prélèvement souvent décrié

Au cœur de la contestation des gilets jaunes, la CSG est devenue un prélèvement incontournable pour les finances publiques dans la mesure où elle rapporte plus que l’impôt sur le revenu.

Lire la suite