IFI : seul un assujetti sur deux sait que les dons sont toujours déductibles !

Nouveautés Actu 0

L’année 2017 a été riche en dons de la part des redevables de l’ISF. Le monde associatif craint en revanche les conséquences du passage à l’IFI.

Reuters

2.535 euros. C’est le montant moyen des dons effectués en 2017 par les contribuables assujettis à l’ISF. La fondation des Apprentis d’Auteuil évoque même « une année record ». Il faut dire que si la proportion de donateur (82%) est restée stable, le don moyen a progressé de 355 euros par rapport à l’année précédente, d’après l’enquête Ipsos réalisée pour le compte de la fondation.

Inquiétudes pour 2018

Le directeur de la communication des apprentis d’Auteuil fait tout de même part de ses craintes pour la suite, redoutant que la réforme ISF/IFI pèse sur le montant des dons. Les réponses des personnes interrogées incitent en effet à la prudence.

Situation des assujettis à l’IFI

Les contribuables concernés par l’IFI se disent globalement mal informés sur la déductibilité des dons. Pour preuve, seuls 49% d’entre eux savent qu’ils pourront encore réduire leur impôt via des dons.

De fait, la loi de finances 2018 a pérennisé le mécanisme en le reportant sur l’IFI, avec le même calendrier. Ainsi, il est possible de déduire de l’IFI les dons effectués jusqu’à la déclaration.

Situation des non assujettis à l’IFI

Pour ceux qui payaient l’ISF mais qui ne sont plus concernés par l’IFI, la situation est différente. Ils feront cette année une importante économie d’impôt. Mais à lecture des réponses, ce gain ne profitera visiblement pas au secteur associatif.

41% des personnes interrogées prévoient de consommer plus, 39% d’épargner plus. Et 21% seulement envisagent d’affecter une part de cette économie d’impôt aux dons.

Commentaires