Derniers délais pour la déclaration de revenus, attention aux pénalités

Pratique Actu 0

Si vous avez habitez par exemple autour de Lille, Toulon, Lyon, Biarritz, Strasbourg, Rouen, Montauban ou en région parisienne, il reste encore quelques heures...

iStock

La campagne de déclaration des revenus touche désormais à sa fin. Pour les départements n° 01 à 19 et les non-résidents, le délai de déclaration en ligne est dépassé depuis le 24 mai alors que le dernier jour pour transmettre sa déclaration sous format papier avait été décalé au mardi 31 mai. Pour les départements 20 à 54, les déclarations en ligne sont également fermées depuis le 31 mai.

Mais si vous avez habitez par exemple autour de Lille, Toulon, Lyon, Biarritz, Strasbourg, Rouen, Montauban ou en région parisienne, il reste encore quelques heures. Pour bon nombre de départements numérotés de 55 à 976, vous avez précisément jusqu'à ce mercredi 8 juin 23h59 pour valider votre déclaration en ligne.

Quelles pénalités ?

Si vous dépassez ces délais, il faudra faire une déclaration tardive mais vous vous exposez à des pénalités à moins de justifier de raisons exceptionnelles comme une hospitalisation. La première pénalité pour un retard mineur est une majoration de 10% de l’impôt dû. Si vous tardez trop, vous risquez de recevoir une mise en demeure et une majoration de 20%. Si la déclaration n'a pas été déposée dans les 30 jours suivant la réception d'une mise en demeure, la majoration peut monter à 40%. Des intérêts de retard peuvent également être appliqués à hauteur de 0,20% de l'impôt dû par mois de retard, ces intérêts s'appliquant jusqu'au dernier jour du mois du dépôt de la déclaration de revenus.

Déclaration automatique

A noter que ces pénalités ne s’appliquent donc que si vous êtes imposables. Si vous faites partie des nombreux contribuables désormais concernés par la déclaration automatique, l’absence de déclaration n’a pas non plus de conséquence directe puisqu’elle vaut confirmation de l'exactitude des informations dont dispose l'administration. Dans le cas où le fisc aurait fait une erreur dans le document récapitulant vos informations, il faudra faire une déclaration rectificative.

A SAVOIR

À l'expiration du délai de déclaration, les contribuables ont toujours la possibilité de souscrire une déclaration rectificative ou d'effectuer plus tard une réclamation.

Commentaires
Impôts
Analyse0

Impôts locaux : l'inflation risque de faire mal l'an prochain

L’inflation de novembre déterminera le coefficient de revalorisation forfaitaire des valeurs locatives avec à la clé une nouvelle hausse de de la taxe foncière et de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires.

Lire la suite