Crédits et réductions d’impôt : derniers délais pour modifier l’acompte à percevoir en janvier prochain

Nouveautés Actu 0

Une nouvelle fonctionnalité est disponible sur votre espace personnel dans la rubrique « Gérer mon prélèvement à la source ».

iStock

Afin d'améliorer le mécanisme actuel de remboursement des réductions et crédits d’impôt depuis l’application du prélèvement à la source, la Direction générale des Finances publiques a ouvert une nouvelle fonctionnalité permettant de moduler l'avance à percevoir en janvier. Ce service est ouvert jusqu'au 5 décembre 2019 inclus sur votre espace en ligne dans la rubrique « Gérer mon prélèvement à la source » puis dans le menu « Gérer vos avances de réductions et crédits d'impôt ». Sans action de votre part, l'avance calculée par l'administration sera versée mi-­janvier 2020 sur votre compte bancaire.

Acompte de 60%

Depuis cette année, les bénéficiaires d’un crédit d'impôt lié à l'emploi d'un salarié à domicile ou à la garde d'enfants de moins de 6 ans, d’une réduction d'impôt pour dépenses de dépendance (EHPAD) ainsi que dans le cadre d’un investissement locatif Pinel et Censi-Bouvard, ont reçu un acompte de 60% mi-janvier et ont toucher le solde vers la fin juillet. Ce solde a été calculé sur la base de la déclaration des revenus 2018 effectuée au printemps dernier et intégrant les dépenses effectivement engagées l’an dernier (l’acompte était calculé sur les dépenses de 2017).

Eviter d’avoir à rembourser

En janvier 2020, ces mêmes contribuables recevront à nouveau un acompte de 60% calculé sur ces dépenses de 2018. Or, certains sont susceptibles de voir ces dépenses diminuer ou disparaître cette année, en fonction par exemple de l’âge de leurs enfants. Ils pourraient alors être contraints de rembourser partiellement ou intégralement l’acompte perçu avant la mi-septembre.

Avec cette nouvelle fonctionnalité, les contribuables peuvent directement modifier le montant de leurs dépenses réellement engagées. De la sorte, ils ont la possibilité de supprimer ou de diminuer l’avance à percevoir le 15 janvier 2020.

a savoir

7,3 millions ont effectivement déclaré des réductions et crédits d’impôt récurrents sur leurs revenus 2018 dont 1 million ont eu une avance supérieure à ce qui a été finalement déclaré au printemps dernier. 1,3 million n’ont cependant pas déclaré de réductions et crédits d’impôt et ils ont été au total 2,2 millions à devoir rembourser leur avance avant le 16 septembre dernier.

CITE et IR-PME

Rien ne change par contre pour le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) accordé pour certaines dépenses de travaux de rénovation comme le remplacement de fenêtres en simple vitrage par des fenêtres en double vitrage et pour la réduction d'impôt liée à la souscription au capital d'une PME (18% du montant investi). Ces deux cas ne donnent pas lieu au paiement d’un acompte mais au remboursement intégral fin juillet sur la base des dépenses renseignées dans sa déclaration de revenus.

Commentaires