Comment les députés ont utilisé leur réserve parlementaire en 2013

Nouveautés Actu 0

Au total, ils ont demandé l’attribution de 81,6 millions d’euros de subventions. Le site de l’Assemblée vient de publier un tableau donnant la répartition des montants alloués

Reuters

Les temps ont bien changé ! La réserve parlementaire était jusqu’à une période récente un sujet sensible. C’est notamment l’association « Pour une démocratie directe » qui a mis en lumière cet ensemble de subventions parlementaires en réclamant puis en publiant l’an passé le détail des sommes accordées en 2011.

Mais depuis cette affaire les choses ont changé. A son arrivée au Perchoir, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a en effet souhaité que la réserve parlementaire réponde à des normes de transparence. C’est désormais chose faite puisque le site de l’Assemblée nationale vient de mettre à disposition du public un tableau donnant la répartition de l’ensemble des sommes allouées en 2013.

Il est rappelé au passage qu’un député peut proposer l’attribution de subventions (aux collectivités ou aux associations) jusqu’à 130.000 euros, en sachant que la répartition entre chaque député relève de son groupe. Le montant accordé est un peu supérieur (140.000 euros) pour les membres du bureau de l’Assemblée et passe à 260.000 euros pour les présidents (groupes ou commissions), les questeurs et les vice-présidents de l’Assemblée. Enfin, le président dispose, lui, de 520.000 euros.

Chaque Français peut donc désormais consulter le tableau détaillé et faire une recherche par groupe ou par député.

Au total, le site précise que les demandes ont porté l’an passé sur 81,6 millions d’euros... Soit un peu moins que les 90 millions d’euros prévus au budget.

Commentaires (4)
  • La censure...
    La censure... posté le 29.01.2014 à 16:13

    Par le jeu des subventions discrétionnaires, n'y a-t-il pas là un moyen pour les élus de s'acheter des voix ?
    A ne pas douter qu'un peu plus de transparence conduira à éviter des subventions douteuses et à redistribuer l'argent public dans un intérêt général, en évitant d'arroser les copains.
    Les français devraient effectivement pouvoir disposer des comptes clairs et détaillés de toutes les collectivités pour réduire la corruption. Il en résulterait forcément beaucoup d'économies.

  • nicooo
    nicoooposté le 29.01.2014 à 15:45

    Ceux qui auront le courage de jeter un oeil au tableau détaillé, remarquerons que la présidence de l'assemblée (C Bartolone) dispose de 520.000 euros selon l'article.
    Cela ne l'aura pas empêché de distribuer généreusement 3.167.000 euros.
    On va pas chipoter pour 2.6 millions d'écart puisque ce n'est que l'argent des autres (contribuables).

  • Journaliste
    Journalisteposté le 29.01.2014 à 16:04

    Claude Bartolone dispose bien de 520.000 euros mais l'Assemblée a de surcroît une réserve institutionnelle de 5,5 millions d'euros

    Cdt

  • nicooo
    nicoooposté le 29.01.2014 à 15:38

    Voila un bon début, il faut continuer en publiant tous les comptes de toutes les maries, départements, régions...

    Et on voit des "dons" bizarre comme la présidence de l'assemblée (M Bartelone je crois) qui donne 250000 Euros à la cour des comptes, 30000 à la cour de cassation, 250000 au conseil d'état, 50000 au conseil constitutionnel, etc pour des frais de fonctionnement (l'état ne paie pas ou est-ce un moyen d'obtenir des faveurs?) ou encore 100000 à un nouveau restaurant Le Relais restauration, 50000 à une crèche Baby-loup: il manque encore quelques précisions le fondement de l'aide.