« Pourquoi il est à nouveau intéressant d’emprunter sur 30 ans ! »

Crédit Avis d'Expert 0

Sandrine Allonier, Responsable des Relations Banques de Vousfinancer.com

Vousfinancer.com

Bonne nouvelle pour les emprunteurs : après un recentrage sur les prêts sur des durées inférieures à 25 ans ces 3 dernières années, les banques acceptent à nouveau d’accorder des prêts bien plus longs, à des taux qui ont fortement baissé en 2018… Une nécessité pour resolvabiliser les primo-accédants qui pâtissent de la diminution des aides à l’achat.

Des taux record sur 25 et 30 ans

En raison de la hausse des prix de l’immobilier mais aussi de la diminution des aides à l’achat, les banques acceptent à nouveau - sous conditions bien sûr - d’allonger les durées de prêts, seule façon de maintenir la solvabilité des primo-accédants notamment... Ainsi une banque spécialisée accorde même depuis quelques mois des prêts sur 35 ans ! Ce n’est bien sûr pas la norme… mais on assiste clairement cette année à un retour des prêts sur 25 et 30 ans, durées sur lesquelles les taux ont fortement baissé, atteignant même des records dans certaines banques ! L’une d’entre elle, dans une région seulement, propose ainsi des taux à 1,35 % sur 25 et sur 30 ans ! Du jamais vu…

Amortissement plus rapide

Ces baisses de taux sur les durées longues rendent à nouveau attractifs ces prêts boudés par les banques, et les emprunteurs, ces dernières années. Il y a quelques années, l’écart entre un prêt sur 25 ans et un prêt sur 30 ans atteignait souvent 1 point. Dans ces conditions, l’allongement de la durée du prêt ne permettait alors ni d’accroître la capacité d’emprunt, ni de faire baisser la mensualité qui pouvait même être supérieure sur 30 ans que sur 25, avec un coût du crédit supérieur de 70 % ! En 2018, cet écart a donc considérablement baissé et même disparu dans une banque, ce qui permet d’augmenter la capacité d’achat des emprunteurs, sans trop alourdir le coût du crédit. En outre, à ce niveau de taux, l’amortissement du prêt – le remboursement du capital - est beaucoup plus rapide, ce qui réduit le risque en cas de revente rapide…

L’allongement des durées est une réalité

Dans ce contexte, emprunter sur 30 ans est à nouveau une option qui peut être intéressante pour les jeunes emprunteurs qui n’iront surement jamais au bout du crédit. C’est une façon de commencer à se constituer un patrimoine. Les banques, comme les emprunteurs, l’ont bien compris, et on constate d’ores et déjà un allongement des durées moyennes de prêt. Actuellement les primo-accédants empruntent en moyenne 155 290 € sur 22 ans et 2 mois, contre 136 540 € sur 21 ans et 9 mois à la même période en 2016 ; et ce avec un apport et des revenus stables. L’allongement des prêts est donc devenu une nécessité… et déjà une réalité !

Sandrine Allonier

Le CV de Sandrine Allonier

Responsable des Relations banques, Vousfinancer.com

Diplômée d’un DEA et d’une maîtrise d’Economie Internationale de l’Université Paris IX-Dauphine, Sandrine Allonier a débuté sa carrière en 2005 comme journaliste économique avant de devenir responsable des études économiques et porte-parole de meilleurtaux.com. En 2014, elle rejoint VousFinancer.com pour entretenir et renforcer les relations avec les partenaires bancaires et contribuer ainsi au développement de ce courtier.

Commentaires
Immobilier
Actu0

De nouveaux progrès dans la maison à énergie positive

A moins de deux ans de l’arrivée d’une nouvelle réglementation thermique pour la construction de logements neufs, les derniers résultats du projet Comepos sont riches en enseignements...

Lire la suite