"Le pouvoir d’achat immobilier n’a jamais été aussi élevé depuis 10 ans"

Tendance Avis d'Expert 0

Maël Bernier, Directrice de la communication du courtier Meilleurtaux.com

Meilleurtaux.com

Nous ne cessons de le répéter mais les taux très bas ont très nettement resolvabilisé les ménages et permis à des emprunteurs qui n’étaient pas éligibles il y a quelques années, d’accéder à l’emprunt et de devenir propriétaires. Cependant, cette bonne nouvelle est souvent ternie par de nombreuses voix qui clament haut et fort que les prix de l’immobilier ne cessent de monter et sont beaucoup trop élevés.

Paris n’est pas la France !

S’il est vrai que la problématique des prix est une réalité dans quelques grandes villes de France comme Paris et Bordeaux et sur des marchés précis (stations de ski, bords de mer…), il n’en demeure pas moins que les revenus nécessaires à l’emprunt aujourd’hui, sont beaucoup plus faibles qu’il y a quelques années et ont diminué de manière considérable.

2 SMIC suffisent

Illustrations : pour emprunter 200 000€ sur 20 ans en mars 2018, il « suffit » d’afficher un revenu net par foyer de 2 950€ (soit à peine 2 SMIC). A titre de comparaison, il fallait gagner en 2008, pour emprunter cette même somme sur la même durée, 4 000€ nets/mois et encore 3 500€ il y a tout juste 5 ans. Les revenus nécessaires à iso-emprunt ont donc baissé de près de 30% en 10 ans ! Pour 150 000€ maintenant et toujours sur 20 ans, les revenus nécessaires aujourd’hui sont de « seulement » 2 200€ nets/mois contre plus de 3 000€ en 2008 !

Cette chronique a donc pour but de tordre le cou à ce leitmotiv de ceux qui clament que les prix seraient trop élevés partout en France. Certes ils sont très, voire certainement trop élevés dans certains endroits pour permettre à la majorité d’acheter, mais c’est loin, et même très loin d’être le cas dans la majorité du territoire français. Nous nous sommes penchés très récemment sur les surfaces finançables et le pouvoir d’achat immobilier dans les 20 plus grandes villes de France et les chiffres parlent d’eux-mêmes.

De 21m² à Paris à 143m² à Saint-Etienne

Avec des salaires moyens, c’est-à-dire de l’ordre de 2 SMIC pour un couple, voici ce qu’il est possible de s’offrir aujourd’hui : 143m² à Saint-Etienne, 103m² au Mans, 83m² à Reims, 69m² à Marseille et 65m² à Rennes. Evidemment, à Paris, la surface finançable tombe à 21m² ! L’illustration est donc très claire : avec moins de 3000€ nets/mois, il est possible de s’offrir une maison dans certaines grandes villes, et 2 ou 3 pièces dans celles qui affichent les prix les plus élevés à l’exception de Paris ! Et nous ne parlons ici que des 20 plus grosses agglomérations.

Record de transactions

Ces calculs démontrent qu’en sortant de Paris et de Bordeaux également dans une moindre mesure, la grande majorité des Français ont la capacité d’emprunter et d’acheter. C’est certainement pour cela que malgré tout, l’année 2017 a culminé autour de 950 000 transactions dans l’ancien quand les années de crise qu’étaient 2008 ou 2009 où les taux des crédits flirtaient et dépassaient même les 5%, les transactions s’établissaient autour de 600 000. En d’autres termes, si les prix étaient vraiment trop élevés, jamais nous n’aurions pu atteindre ce niveau record, donc haut les cœurs !

Maël Bernier

Le CV de Maël Bernier

Directrice de la communication, Meilleurtaux.com

Maël Bernier est la Directrice de la communication de Meilleurtaux.com. A l’issue d’études de droit complétée par une maîtrise en communication, elle devient chef de projet en agence de communication financière avant de rejoindre Empruntis.com en 2004 puis Meilleurtaux.com en 2014.

Commentaires (1)