« Il devient plus compliqué d’acheter sans apport, mais cela reste possible ! »

Crédit Avis d'Expert 0

Sandrine Allonier, Responsable des Relations Banques de Vousfinancer.com

Vousfinancer.com

La fin de l’année approche à grand pas et si les banques continuent à baisser leurs taux de crédit, elles deviennent plus sélectives… L’une d’entre elles a même suspendu l’octroi de crédit sans apport dans certaines régions. Si pour avoir les taux les plus bas et toutes les chances d’obtenir son crédit, mieux vaut avoir de l’apport, il est quand même encore possible d’emprunter à 110 %, sous certaines conditions !

En octobre, une quinzaine de banques ont à nouveau diminué leurs taux de crédit, de 0,15 % en moyenne. Certains établissements ont appliqué ces baisses sur tous les profils, d’autres uniquement sur les plus « haut de gamme », c’est-à-dire pour les tranches de revenus les plus élevées ou les durées de prêt les plus courtes. Ainsi dans certaines banques, l’écart de taux peut atteindre jusqu’à 0,80 % entre les bons et les moins bons profils et jusqu’à 0,25 % entre ceux qui ont plus de 20 % d’apport et ceux qui n’en ont pas !

La règle des 10%

Ainsi la règle des 10 % d’apport est toujours en vigueur, même si les banques se sont montrées plus flexibles durant toute cette année 2019. Financer au moins les frais (de notaire, dossier ou garantie) via de l’épargne personnelle permet à la banque de sécuriser l’emprunt car le montant du prêt n’excède ainsi pas la valeur du bien. Donc en cas de revente rapide du bien, le crédit pourra, sauf effondrement des prix, être remboursé !

Toutefois, réunir 20.000 € pour s’acheter un premier bien à 200.000 € n’est pas chose facile quand on démarre dans la vie active… A moins de pouvoir bénéficier d’une aide familiale, ce qui n’est pas le cas de tout le monde ! Et cela les banques l’ont bien compris. C’est pourquoi elles témoignent d’une plus grande tolérance à l’égard des jeunes de moins de 35 ans. Qu’un emprunteur n’ait pas d’apport à 30 ans pourra mieux se comprendre qu’à 45 ans s’il gagne 5.000 € par mois !

Toutefois même s’il n’est pas possible d’avoir 10 % d’apport, les banquent demandent d’avoir quand même une épargne dite de précaution, qui doit représenter environ 5.000 € ou 3 mois de mensualité… Elle pourra être utilisée en cas de coup dur : une toiture à refaire, la chaudière a changer et ce, afin d’éviter de faire un crédit à la consommation par exemple.

Des facilités pour les jeunes

Il est donc possible d’emprunter sans apport oui, mais c’est plus facile quand on est jeune et avec tout de même une bonne situation professionnelle. Si un emprunteur n’a pas les 10 % d’apport requis, il faut au moins pouvoir démontrer une capacité d’épargne de 100 à 300 € par mois dans les mois précédent la souscription du crédit et/ou avoir une épargne de précaution, en cas de soucis.

Actuellement, on sent donc bien que c’est la fin de l’année pour les banques, qu’elles ont bouclé leurs objectifs de production de crédit et qu’elles les ont même, pour la plupart, dépassés ! Résultat, elles ajustent leurs barèmes de taux en fonction des clients qu’elles souhaitent capter. Toutefois, les taux très attractifs proposés actuellement entraînant de nouveaux records témoignent tout de même de la volonté globale des banques de capter encore de nouveaux clients via le crédit immobilier.

Nouveaux records de taux

Ainsi, les taux de crédit immobilier moyens ressortent en baisse à 1,10 % sur 15 ans, 1,30 % sur 20 ans et 1,50 % sur 25 ans avec de nouveaux records à 0,35 % sur 12 ans, 0,43 % sur 17 ans, 0,55 % sur 20 ans et 0,85 % sur 25 ans, pour les excellents profils, c’est-à-dire ceux qui peuvent, en plus de leur apport personnel, rapatrier de l’épargne dans la banque !

Sandrine Allonier

Le CV de Sandrine Allonier

Responsable des Relations banques, Vousfinancer.com

Diplômée d’un DEA et d’une maîtrise d’Economie Internationale de l’Université Paris IX-Dauphine, Sandrine Allonier a débuté sa carrière en 2005 comme journaliste économique avant de devenir responsable des études économiques et porte-parole de meilleurtaux.com. En 2014, elle rejoint VousFinancer.com pour entretenir et renforcer les relations avec les partenaires bancaires et contribuer ainsi au développement de ce courtier.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Comment arrêter le dérapage de la taxe foncière ?

Les taxes foncières ont augmenté 3,5 fois plus vite que l’inflation depuis 2008, selon le dernier observatoire des taxes foncières de l’union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI).

Lire la suite