Dispositif Denormandie : « un cadre intéressant pour qui sait être sélectif »

Fiscalité Avis d'Expert 0

Christophe Demerson, Président de l’UNPI

UNPI

Adopté par le Parlement dans le cadre de la loi de finances 2019, le « dispositif Denormandie » élargit les dispositions de la loi Pinel à l’investissement dans l’ancien avec un quota de travaux, mais sans contraintes énergétiques inatteignables.

Ce dispositif très attendu par les professionnels et les particuliers est entré en vigueur le 1er janvier 2019.

Un signal intéressant

Soyons clairs et ne cachons pas notre satisfaction. Il s’agit du premier signal clair d’encouragement pour les propriétaires voulant investir dans l’ancien. Ce signal à l’égard des investisseurs et des bailleurs n’est pas anecdotique. Il intervient après une longue série de mauvaises nouvelles et de déconvenues. Le discours sur la rente immobilière semble donc s’éloigner. C’est déjà en soi une bonne nouvelle.

Jusqu’à 21% de réduction d’impôt

Ce dispositif fiscal vise à encourager l’investissement et la rénovation de maisons ou d’appartements au cœur de 222 villes moyennes labellisées « Cœur de ville ».

L’investisseur en immobilier locatif pourra bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 21% du prix de revient de l’immeuble, au rythme de 2% les neuf premières années puis de 1% les trois années suivantes. Il devra pour cela effectuer des travaux correspondant au minimum à 25% du montant de l’opération.

Une sélection s’impose

Bien qu’ayant des mérites, ce nouveau mécanisme appelle toutefois trois remarques. Tout d’abord, comme le Pinel, il est applicable sous réserve de plafonnement de loyer et de plafonds de ressources du locataire.

Il est également important de rappeler que 222 villes éligibles, c’est peu. Il conviendra d’être extrêmement sélectif sur le choix de la ville et la qualité de l’emplacement. La vacance locative subie est une réalité et la concurrence avec les bailleurs publics peut-être exacerbée.

Enfin, en fonction de sa tranche d’imposition et du pourcentage de travaux par rapport au prix total, il sera parfois plus judicieux de s’orienter vers un système de déficit foncier classique. Pour être clair, plus le pourcentage de travaux par rapport au prix total sera élevé, moins le dispositif « Denormandie » sera intéressant. Or, si le foncier dans les villes éligibles est bas, le prix d’une salle de bains au goût du jour reste le même partout… Sortez vos calculettes.

Christophe Demerson

Le CV de Christophe Demerson

Président, UNPI

Président de la Chambre des propriétaires UNPI-Auvergne et directeur de la publication de la revue 25 Millions de Propriétaires, Christophe Demerson a été élu en décembre 2018 Président de l’Union nationale des Propriétaires Immobiliers (UNPI). Il a succédé à Jean Perrin qui a présidé l’UNPI durant 15 ans.

Commentaires
Immobilier
Actu0

De nouvelles baisses des taux d’emprunt en perspective !

Les banques sont incitées à prêter par la BCE et elles disposent de sources de refinancement quasiment gratuites. Corollaire de cet environnement inédit, le rendement des OAT 10 ans est passé en territoire négatif...

Lire la suite