« Crédit immobilier et crise sanitaire : comment mettre toutes les chances de son côté ? »

Crédit Avis d'Expert 0

Maël Bernier, Directrice de la communication du courtier Meilleurtaux

Meilleurtaux.com

Avec la crise sanitaire, et même avant, les conditions d’emprunt se sont durcies. En effet, si les taux restent stables et toujours très bas (malgré une petite hausse pendant le confinement), il est vrai que certaines catégories d’emprunteurs rencontrent aujourd’hui plus de difficultés à obtenir un crédit immobilier qu’il y a encore un an.

Plusieurs raisons à cela : tout d’abord les autorités qui ont demandé aux banques de respecter notamment des critères d’endettement très stricts (pas plus de 33% d’endettement, soit des mensualités de crédit qui ne peuvent dépasser 33% des revenus nets du foyer) et de l’autre une crise sanitaire sans précédent qui conduit les établissements bancaires à augmenter leur vigilance notamment pour les emprunteurs des secteurs d’activité les plus durement touchés.

Des règles à respecter

Pour mettre toutes les chances de son côté, en tenant compte de ce contexte très particulier, il est important de respecter certaines règles et de savoir présenter au mieux ses atouts à la banque qui va vous financer. Sachez que le banquier auquel sera présenté votre dossier va étudier et passer au crible vos antécédents bancaires (dépenses courantes habituelles, charges fixes, crédits en cours), en bref tout ce qui peut lui permettre de se donner une idée de la manière dont vous gérez votre compte.

  • Assainir ses comptes dans les 6 mois qui précèdent la demande de prêt en évitant les découverts :

Cela peut paraître évident, mais il faut savoir qu’une « bonne » gestion de compte, en l’occurrence l’absence de découverts constitue pour le banquier un point fort dans l’étude de votre dossier, qui plus est en cette période compliquée.

  • Les fourmis mieux vues que les cigales :

Les banquiers préfèreront toujours les fourmis aux cigales, même si la cigale a des revenus supérieurs. En d’autres termes, un candidat à l’acquisition qui réussit à épargner quelques dizaines d’euros tous les mois sera toujours favorablement considéré.

  • Clôturez vos crédits à la consommation dits non affectés :

En effet, pas de problème si vous financez une voiture avec un crédit à la consommation. En revanche, les crédits revolving et autres cartes de crédits souvent associés au shopping doivent être impérativement clôturés car sachez que ce sont autant de feux rouges d’alerte pour un banquier.

  • Limiter vos dépenses superflues :

Il s'agit des dépenses qui vous mettent dans le rouge tous les mois. Calmer le jeu sur les sorties et autres séances frénétiques de shopping peuvent vous permettre de retrouver une « virginité » bancaire !

En conclusion et plus que jamais, les points forts restent l’épargne et la stabilité professionnelle, si vous avez la chance de réunir ces deux conditions, vous serez certainement parmi les futurs propriétaires.

Maël Bernier

Le parcours de Maël Bernier

Directrice de la communication, Meilleurtaux.com

Maël Bernier est la Directrice de la communication de Meilleurtaux.com. A l’issue d’études de droit complétée par une maîtrise en communication, elle devient chef de projet en agence de communication financière avant de rejoindre Empruntis.com en 2004 puis Meilleurtaux.com en 2014.

Commentaires