"Comment obtenir les meilleures conditions pour un crédit immobilier ?"

Crédit Avis d'Expert 0

Maël Bernier, Directrice de la communication du courtier Meilleurtaux.com

Meilleurtaux

Nous n’avons de cesse de le répéter, les taux n’ont jamais été aussi bas, cependant certains pensent que les conditions d’octroi des crédits admises par les banques sont trop drastiques. Dans la réalité, elles sont au nombre de trois et les critères d’octroi des banques restent identiques depuis maintenant plusieurs années.

Trois grands critères stables :

  1. Stabilité professionnelle (contrat de travail à durée indéterminée ou ancienneté dans l’activité c'est-à-dire trois bilans pour une profession libérale)
  2. Apport : 10% minimum exigé dans 9 cas sur 10
  3. Mensualité de prêt ne doit pas dépasser un tiers des revenus nets.

Une fois ces 3 conditions remplies, il existe cependant des éléments à connaître afin de mettre toutes les chances de son côté pour obtenir son prêt immobilier et surtout avec les meilleures conditions du marché.

Tout d’abord, sachez que le banquier auquel sera présenté votre dossier va étudier et passer au crible vos antécédents bancaires (dépenses courantes habituelles, charges fixes, crédits en cours) bref, tout ce qui peut lui permettre de se donner une idée de la manière dont vous gérez votre compte. C’est pourquoi il existe quelques règles simples à connaître afin d’éviter de se faire retoquer aux portes du crédit immobilier.

Des règles à connaître

  1. Assainir ses comptes dans les 6 mois qui précèdent la demande de prêt en évitant les découverts. Cela peut paraître évident, mais il faut savoir qu’une « bonne » gestion de compte, en l’occurrence l’absence de découverts constitue pour le banquier un point fort dans l’étude de votre dossier. Cela signifie que vous gérez votre compte en «bon père de famille» même si vous avez moins de 30 ans et êtes célibataire.
  2. Les fourmis mieux vues que les cigales. Les banquiers préfèreront toujours les fourmis aux cigales, même si la cigale a des revenus supérieurs. En d’autres termes, un candidat à l’acquisition qui réussit à épargner quelques dizaines d’euros tous les mois sera plus favorablement considéré qu’un autre qui disposerait de revenus plus élevés mais ne réaliserait aucune économie.
  3. Fermer vos crédits à la consommation dits non affectés. En effet, pas de problème si vous financez une voiture avec un crédit à la consommation, en revanche, les crédits revolving et autres cartes de crédits souvent associés au shopping dans les grands magasins doivent être impérativement clôturés car sachez que ce sont autant de feux rouges d’alerte pour un banquier.
  4. Limiter vos dépenses superflues qui sont celles qui vous mettent dans le rouge tous les mois. Calmer le jeu sur les sorties et autres séances frénétiques de shopping peuvent vous permettre de retrouver une « virginité » bancaire !

En conclusion, les points forts restent l’épargne et la stabilité professionnelle. Si vous avez la chance de réunir ces deux conditions, vous serez certainement parmi les heureux bénéficiaires des taux les plus bas !

Commentaires
Immobilier
Actu0

Comment arrêter le dérapage de la taxe foncière ?

Les taxes foncières ont augmenté 3,5 fois plus vite que l’inflation depuis 2008, selon le dernier observatoire des taxes foncières de l’union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI).

Lire la suite