Tout savoir pour bien préparer son choix de logement étudiant

Tendance Fiche Pratique 0

Résidences universitaires, résidences étudiantes, colocation, parc privé, caution, dépôt de garantie, durée du bail, les alternatives sont nombreuses...

Reuters

L’approche de l’été coïncide avec le début du compte à rebours pour beaucoup d’étudiants cherchant à se loger pour la rentrée prochaine. Jusqu’au 25 juin (date limite de dépôt des demandes), la centrale de logements du Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) répertorie les offres disponibles en résidences universitaires. Pour ceux qui n'ont pas fait de démarches avant cette date et en particulier les élèves de terminale qui acceptent une proposition dans le cadre de Parcoursup, il restera possible de faire une demande de logement à compter du 10 juillet.

a savoir

Environ 175.000 places sont aujourd’hui disponibles dans le parc locatif Crous. Le gouvernement veut accélérer la création de nouveaux logements étudiants : l’objectif est d’en construire 60.000 d’ici 2022 alors que seulement 40.000 ont été réalisés durant ces 5 dernières années.

Pour tous les étudiants qui n’auront pas la chance de trouver une place en résidence universitaire ou dans une résidence étudiante conventionnée, plusieurs solutions existent mais il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Chaque solution demande par ailleurs d’être bien informé sur la marche à suivre, surtout quand il s’agit du premier logement indépendant d’un étudiant.

Secteur privé

Pour trouver un studio ou un petit appartement dans le secteur privé, Lokaviz.fr est la plateforme officielle du réseau des œuvres universitaires et scolaires. En passant directement par un propriétaire, 3 formes de location sont possibles : non meublée, meublée et colocation. Autre alternative : trouver une chambre chez l’habitant, par exemple auprès de personnes âgées qui cherchent à améliorer leur retraite ou à bénéficier de petits services.

Résidence étudiante privée

Il est aussi possible de chercher une place dans une résidence étudiante privée avec l’avantage de bénéficier de logements équipés et de services partagés (gardien, cafétéria, laverie…). Le site adele.org recense toutes les résidences étudiantes (900 résidences et 150.000 logements).

Location non-meublée

Pour une location non-meublée traditionnelle, le bail est de 3 ans (reconductible) et le préavis pour le résilier est de 3 mois, ramené à 1 mois dans certaines zones tendues.

Location meublée

Avec une location meublée, souvent pratique pour les étudiants éloignés de leur famille, la durée du contrat de bail est limitée à 1 an (reconductible également) et peut être réduite à 9 mois lorsque le logement est loué à un étudiant. Vous pouvez résilier à tout moment le contrat en respectant un préavis de 1 mois.

Les équipements obligatoires d’une location meublée

La réglementation impose que les logements loués meublés doivent comporter certains éléments pour permettre au locataire d’y dormir, manger et vivre convenablement. Le logement doit disposer d’une literie avec couverture ou couette. Les pièces à usage de chambre doivent avoir des dispositifs d’occultation des fenêtres. La cuisine doit offrir des plaques de cuisson, un four (ou un micro-ondes) et au minimum un réfrigérateur avec bac de congélation. Sont également requis les ustensiles de cuisine et la vaisselle nécessaire aux repas. Le propriétaire doit aussi mettre à disposition du locataire une table et des sièges, des étagères, les luminaires et le matériel d’entretien ménager.

Colocation

Dans le cadre d’une colocation, le contrat de bail peut être unique entre propriétaire et colocataires ou chaque locataire peut signer un contrat avec le propriétaire (dans ce cas, les conditions seront communes à tous). Attention, si le bail prévoit une clause solidarité, chaque colocataire peut être tenu responsable du paiement de la totalité des sommes dues au propriétaire (loyer, charges, réparations).

Dépôt de garantie

Dans une location meublée, le dépôt de garantie versé par le locataire ne peut pas être supérieur à 2 mois de loyer hors charges. Dans le cas d’un logement loué vide, le dépôt de garantie est plafonné à 1 mois de loyer hors charges. Le dépôt de garantie doit être versé au propriétaire au moment de la signature du bail et il sera restitué dans un délai maximal de 1 mois si l'état des lieux de sortie est conforme à l'état des lieux d'entrée.

Bail mobilité

Disponible depuis la fin 2018, le nouveau bail mobilité, plus court et plus flexible, s’adapte tout particulièrement au parcours des étudiants. Il s’agit d’un nouveau type de contrat de location à durée déterminée, 10 mois maximum, avec l’avantage d’être dispensé de dépôt de garantie.

Aides au logement

En fonction de conditions de ressources, les étudiants peuvent bénéficier de deux types d’aides. L’APL (aide personnalisée au logement) ne concerne que les logements conventionnés et son montant est versé directement au propriétaire. L’ALS (allocation de logement social) est généralement versée directement au locataire. Les démarches sont à effectuer auprès de la CAF.

Dans le cadre d’une colocation, chaque colocataire pourra percevoir une aide au logement au prorata de sa quote-part du loyer et la demande doit être faite individuellement.

Lorsqu’un étudiant perçoit une aide au logement, il n’est plus considéré comme étant à charge de ses parents pour le calcul des prestations familiales. Un arbitrage peut donc être nécessaire entre la situation d'allocataire et la qualité d'enfant à charge.

Caution

Pour se loger dans le privé, il faut rassurer le propriétaire avec une caution. Une solution gratuite existe désormais avec la caution Visale qui a été étendue aux étudiants de moins de 30 ans à l’exception des non-boursiers rattachés fiscalement à leurs parents. Les étudiants entrant dans une résidence universitaire non conventionnée peuvent aussi en bénéficier. Cette garantie sera accordée sans justification de ressources, dans la limite d'un loyer maximum de 800 euros en région Île-de-France et de 600 euros dans le reste de la France. Les démarches s’effectuent en ligne sur le site Visale.fr

Ne pas oublier l'assurance

Pensez à bien réaliser l’état des lieux d’entrée en prenant des photos afin d’éviter les litiges au moment de la sortie du logement. C’est en comparant ces deux états des lieux que le propriétaire peut vous demander des frais de réparation et les retenir sur votre dépôt de garantie. Dans le parc privé, même pour une petite période location, une assurance multirisques habitation est obligatoire (y compris pour chaque colocataire).

Loyers moyens d'un studio dans le parc privé calculés par le groupe Seloger
source : Groupe SeLoger
Loyer hors charges par m²Loyer moyen hors charges
BORDEAUX22,2 €456 €
CLERMONT-FERRAND14,6 €344 €
RENNES18,8 €384 €
PARIS35,2 €808 €
MONTPELLIER18,5 €421 €
TOULOUSE18,1 €422 €
LILLE19,6 €433 €
NANTES16,6 €392 €
NICE21,3 €509 €
MARSEILLE17,7 €427 €
GRENOBLE16,6 €390 €
LYON21 €499 €
Commentaires