Dossier Comment se porte le marché immobilier dans votre région ?

La température du marché immobilier en région PACA

Tendance Actu 0

Poursuivant son tour de France des marchés immobiliers, la Fédération Nationale de l’immobilier (FNAIM) prend la température de la région PACA, une zone qui n’est pas épargnée par la baisse des prix.

Sotheby's International Realty

Depuis le début de l’année 2015, les professionnels de la région Provence Alpes Côte d’Azur  constatent un léger retour des acheteurs sur les biens de types studios et 2 pièces. Selon Gérard Mezou, Président de la Région FNAIM PACA, les volumes de vente sont en augmentation d’environ 5% sur ces produits. Ces dernières semaines, l’annonce d’une remontée des taux d’emprunt génère même un regain d’intérêt auprès des primo-accédants qui pourraient anticiper leur achat pour bénéficier des conditions les plus favorables pour concrétiser leur projet.

A contrario, la FNAIM PACA n’observe pas de redémarrage sur les appartements de grandes surfaces et les villas. La disparition de la clientèle étrangère depuis plusieurs années n’aide pas le marché à repartir, d’autant qu’aujourd’hui beaucoup d’étrangers revendent à perte.

Légère baisse des prix

Depuis deux ans, la tendance des prix est légèrement baissière, comprise entre -1% et -3%, mais il existe de fortes disparités entre les villes du bord de mer et l’arrière-pays, davantage touché par cette baisse. Les écarts de prix restent par ailleurs très prononcés entre des villes comme Cannes où le prix moyen des appartements se maintient autour de 5 500 euros le mètre carré, Nice où il faut compter autour de 4 000 euros et Marseille où cette même moyenne descend à 2 670 euros. Toulon est encore plus accessible que Marseille tandis qu’Aix-en-Provence reste perché près de 5 000 euros. En ce qui concerne le délai moyen de vente, il faut compter entre 4 et 5 mois selon la FNAIM, soit une augmentation de plus 1,5 mois depuis 2013.

Loyers en baisse

Sur le marché locatif, les prix des loyers, tous types de biens confondus, ont baissé depuis 2 ans entre 5% et 10%, même en zones tendues. La FNAIM PACA note que cette tendance se vérifie surtout sur les biens à la relocation, quand le locataire  en place est resté plus de 5 ans dans le logement.

Comme dans d’autres régions, le poids de la fiscalité sur les ménages conjugué à la situation économique et aux interrogations liées aux obligations de la loi Alur a pour conséquence la disparition progressive des investisseurs dans le parc existant. Actuellement, environ un propriétaire bailleur sur trois en région PACA profiterait du départ d’un locataire pour s’interroger sur l’alternative de relouer ou vendre leur bien…

Commentaires
Immobilier
Actu0

La construction de logements neufs se redresse

La Fédération Française du Bâtiment a revu en hausse ses prévisions, estimant désormais que le nombre de logements mis en chantier en 2019 devrait rester proche de 400.000 comme l’an dernier.

Lire la suite