Dossier Encadrement des loyers : ce qui a changé

L’encadrement des loyers à Paris, une bonne mesure pour les jeunes

Tendance Actu 0

Le réseau d’agences immobilières Guy Hoquet admet que cette mesure très controversée va bénéficier notamment aux jeunes puisqu’elle concernera de manière significative les studios.

Rez-de-chaussee.com

Le réseau d’agences immobilières Guy Hoquet et l’institut CSA ont mené un sondage sur la situation des jeunes en matière de logement. Sans surprises, il ressort qu’en région parisienne, la situation est plus compliquée qu’ailleurs. Près de la moitié des jeunes (48%) de 18 à 29 ans déclarent avoir des difficultés à payer leur loyer ou à rembourser leur prêt (contre 43% des locataires à l’échelle nationale). Ces jeunes Franciliens consacrent en moyenne 36% de leurs revenus mensuels à leur budget logement, soit 690 euros par mois (600€/mois au niveau national). En Ile-de-France, ils ne sont d’ailleurs que 39% à bénéficier d’une aide au logement de type APL, ALF ou ALS (pour un montant moyen de 185 €)  alors que 48% en bénéficient au niveau national.

Les studios directement concernés

Dans ces conditions, le réseau Guy Hoquet admet que le très controversé encadrement des loyers à Paris, dont le décret est attendu prochainement, pourra avoir des effets positifs, notamment pour les jeunes, premiers touchés par un marché locatif tendu et des loyers élevés.

«L’encadrement des loyers pourrait bénéficier notamment aux jeunes puisqu’il concernera de manière significative les studios. Si cette mesure risque de décourager les investisseurs, elle aura le mérite d’apporter un soutien à l’accès au logement des jeunes, de préserver leur pouvoir d’achat et de favoriser la mobilité locative. Elle constitue un coup de pouce bienvenu pour cette population fortement impactée par la pression du marché locatif parisien et les prix des loyers», commente Fabrice Abraham, Directeur Général du réseau Guy Hoquet.

Décret attendu

Selon la volonté du gouvernement, le dispositif d’encadrement des loyers à Paris doit être expérimenté dans un premier temps. Il concernera les premières locations, les renouvellements de baux et les nouvelles locations de logements anciens et neufs, vides et meublés. Les professionnels de l’immobilier auront bien sûr obligation d’appliquer l’encadrement des loyers.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Le décrochage des ventes de logements neufs se confirme

Ce retournement concerne à la fois les ventes en bloc de logements sociaux, les ventes d’appartements aux accédants et aux investisseurs (Pinel) et encore davantage les maisons individuelles

Lire la suite