Taxes foncière et d’habitation : une revalorisation des bases locatives très favorable cette année

Fiscalité Analyse 0

Les personnes encore assujetties à la taxe d’habitation sur leur résidence principale ne connaîtront pas d’évolution de leur base d’imposition. Les propriétaires qui payent la taxe foncière verront leur base augmenter de seulement +0,2%.

iStock

Le paiement des impôts locaux (taxe foncière et taxe d’habitation) est encore loin mais on peut déjà faire le point sur la revalorisation annuelle des valeurs locatives. En dehors des taux d’imposition votés et appliqués par chaque commune et département, la base de calcul de la taxe foncière et de la taxe d’habitation, égale à la moitié de la valeur locative cadastrale, est en effet actualisée chaque année en fonction de l’inflation.

+0,2% en 2021 pour la taxe foncière

Cette revalorisation annuelle des valeurs locatives entraîne donc une hausse des impôts locaux proportionnelle à l’inflation. Depuis 2018, le coefficient de revalorisation forfaitaire des valeurs locatives correspond au glissement annuel de l’indice des prix à la consommation harmonisé constaté au mois de novembre. Après une hausse de 2,2% en 2019 puis de 1,2% en 2020, cette formule de calcul est nettement plus avantageuse cette année puisqu’elle fait apparaître une progression limitée à +0,2%.

Concrètement, votre avis de taxe foncière fera apparaître cet automne une base de calcul augmentée de seulement +0,2%. Même chose pour la base de calcul de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires.

Dernière étape de la réforme de la taxe d’habitation

Concernant la taxe d’habitation sur les résidences principales, cette revalorisation ne sera par contre plus appliquée en 2021 (et jusqu’en 2023). Il s’agit de la dernière étape de la réforme de la taxe d’habitation : les Français les plus aisés qui la payent encore bénéficieront à leur tour d’une décote de 30% cet automne, puis de 65% en 2022 avant un dégrèvement total en 2023.

Hausse annuelle des bases locatives pour le calcul de la taxe foncière et de la taxe d’habitation
Source : L'Argent&Vous
Taxe foncièreTaxe d'habitation sur la résidence principaleTaxe d'habitation sur les résidences secondaires
2016+1%+1%+1%
2017+0,4%+0,4%+0,4%
2018+1,1%+1,1%+1,1%
2019+2,2%+2,2%+2,2%
2020+1,2%+0,9%+1,2%
2021+0,2%+0%+0,2%

La facture finale, à payer en octobre pour la taxe foncière et en novembre pour la taxe d’habitation, dépendra bien sûr des taxes locales votées par chaque commune et département et de l’évolution éventuelle de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) qui apparaît sur l'avis de taxe foncière.

A SAVOIR

Chaque année, le Fisc mène aussi des opérations ciblées de revalorisation des bases locatives qui peuvent être liées à des travaux d'amélioration du logement ou à son environnement immédiat (opérations d'urbanisme, nouveaux équipements collectifs).

Commentaires (1)
  • lbda21
    lbda21posté le 01.04.2021 à 16:24

    je n'apprécie que modérément l'humour noir sadique en matière de fiscalité.

Immobilier
Analyse0

L’immobilier en Bretagne, ça vous gagne !

Les notaires bretons observent un marché immobilier très tendu actuellement, notamment celui de la résidence secondaire où les prix s’envolent…

Lire la suite