Les meilleures villes étudiantes où investir ne sont pas toujours les plus connues

Tendance Analyse 0

La société Masteos a sélectionné les localités qui présentent le meilleur équilibre entre rentabilité locative et risque d'impayés en analysant leur tension locative.

CBO Territoria

Louer un logement à proximité d’un pôle étudiant est souvent un gage de sécurité. La société Masteos, spécialisée dans les services d’accompagnement à l'investissement locatif, a passé en revue les meilleures villes étudiantes où investir pour la rentrée 2021. Parce que les villes qui présentent le meilleur rendement ne sont pas toujours les plus pertinentes, Masteos a sélectionné les localités qui présentent le meilleur équilibre entre rentabilité locative et risque d'impayés en analysant leur tension locative. Voici un aperçu des résultats pour chaque région, avec parfois des recommandations qui se démarquent des idées reçues.

Hauts-de-France

Dans le Nord, on parle souvent de Lille mais Arras, située à 40 minutes en voiture de la capitale des Hauts-de-France et à seulement 48 min de Paris en TGV, affiche en moyenne un rendement brut supérieur d'environ 6%. Arras compte quand même une proportion intéressante de 11,4% d’étudiants.

Ile-de-France

En région parisienne, il faut sortir de Paris pour trouver du rendement. Les pôles universitaires de Nanterre et Créteil viennent à l’esprit mais leur rendement brut plafonne autour de 5%. Masteos a sélectionné Cergy, Villetaneuse et Evry qui permettent de viser plus haut (jusqu’à près de 8% pour Evry).

Grand Est

A l’Est, ne cherchez pas, c’est à Metz et ses 21.000 étudiants qu’il faut s’arrêter en visant jusqu’à 7,5% de rendement brut.

Bourgogne Franche-Comté

On préfèrera ici Besançon (6,7% de rendement brut) à Dijon où la tension locative est assez faible.

Auvergne Rhône-Alpes

Si Saint-Etienne reste champion de la rentabilité (plus de 10%), sa tension locative est faible et il est préférable de se tourner vers Clermont-Ferrand qui compte près d’un quart de population étudiante (près de 7% de rendement brut tout de même).

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Dans le Sud-Est, Marseille offre un bon compromis entre rentabilité (plus de 5%) et tension locative et Masteos rappelle que la colocation est un excellent moyen d’augmenter ses revenus locatifs.

Occitanie

Montpellier et Toulouse restent deux choix classiques intéressants mais Perpignan et ses 10.000 étudiants se démarque avec un rendement brut qui peut monter jusqu’à 9%. Nîmes peut apparaître comme un bon "joker".

Nouvelle Aquitaine

Poitiers sort grande gagnante de cette région avec une vacance locative quasi nulle et une rentabilité brute proche de 7%.

Centre Val-de-Loire

Tours et Orléans sont les deux grands pôles étudiants mais l’avantage est à Orléans pour son rendement brut de près de 6%.

Normandie

Caen est cité comme le pôle étudiant le plus intéressant de Normandie pour un investissement locatif (environ 6,5% de rendement brut).

Pays de la Loire

A moins d’1 heure de Paris en TGV, Le Mans vaut le détour avec un excellent rendement brut supérieur à 8%. Angers et Nantes sont largement surclassées…

Bretagne

Entre Brest et Rennes, Brest l’emporte haut la main avec 6,5% de rendement.

a savoir

Pour séduire des étudiants, il faudra bien sûr privilégier des logements de petite ou moyenne surface, idéalement compacts et pratiques avec le confort moderne. Cette étude ne prend pas en compte le potentiel de plus-values à long terme de votre logement locatif mais on peut souligner que sortir des grandes métropoles étudiantes permet justement de miser sur l’essor des villes moyennes où les prix augmentent souvent plus rapidement depuis la crise sanitaire.

Commentaires