Le printemps 2016 s’annonce encore idéal pour les emprunteurs !

Crédit Analyse 0

Le cocktail semble réuni pour assister à de nouvelles baisses des taux d’emprunt à court terme. Mais une remontée pourrait ensuite se dessiner à partir de la mi-2016…

Sotheby's International Realty

Entre une Banque Centrale Européenne (BCE) qui a promis de puiser à nouveau dans son arsenal monétaire en vue de la prochaine réunion du mois de mars et des banques qui se concurrencent pour capter de nouveaux clients via les emprunts immobiliers à l’approche du printemps, premier temps fort de l’année pour les transactions immobilières, le cocktail semble encore réuni pour assister à de nouvelles baisses des taux d’emprunt à court terme.

Marges de manœuvre

Ces promesses du Président de la BCE, Mario Draghi, ont déjà fait reculer les taux obligataires, l’OAT 10 ans revenant à 0,75% après sa remontée sur les 1% en début d’année. Concrètement, cette baisse de l’indicateur de refinancement des banques leur laisse de la latitude pour abaisser leurs grilles de taux sans sacrifier leurs marges.

Déjà des baisses en janvier

Certaines banques avaient d’ailleurs déjà ajusté leurs taux à la baisse en janvier. Le courtier Meilleurtaux.com constatait en début d’année des baisses comprises entre 0,1% et 0,2% sur l’ensemble des villes de France avec des taux revenus sous la barre des 2% pour les excellents dossiers, que ce soit sur 15 ou 20 ans. Pour les meilleurs profils d’emprunteurs, le concurrent CAFPI indique même avoir négocié jusqu’à 1,85% sur 20 ans en janvier. Pour un profil d’emprunteur plus commun, les taux proposés actuellement sont plus proches de 2,3 à 2,4%.

De nouveaux ajustements attendus en février

Grâce au reflux des OAT, le courtier Emprunt Direct pense que le mouvement de baisse des taux pourrait même s’amplifier en février. Certains établissements ayant déjà communiqué leurs grilles pour février auraient ainsi diminué de 10 à 15 points de base les taux sur certaines durées.

Une possible remontée à partir de la mi-2016

Le Directeur Général adjoint de CAFPI, Philippe Taboret, pronostique aussi de légères baisses des taux d’ici le printemps, période où les banques se livrent traditionnellement une rude concurrence pour capter de nouveaux clients. Mais ensuite, à partir de la mi-2016, «les taux d’intérêt immobiliers remonteraient de façon très lente et progressive, avec une hausse d’environ +0,5% d’ici la mi-2017». Cette remontée s’effectuerait en ligne avec celle des OAT 10 ans que Philippe Taboret anticipe autour de 1,6% en juin 2017 contre 0,75% aujourd’hui.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Nouvelles normes thermiques des logements : où en est-on ?

Les nouvelles constructions devront favoriser à la fois l’efficacité énergétique (définie par la lettre E sur une échelle de 1 à 4) mais aussi l’empreinte carbone (définie par la lettre C sur une échelle de 1 à 2).

Lire la suite
Immobilier
Actu0

La France compte 8,4% de logements vacants

Depuis 2009, la proportion de biens non occupés a progressé de 1,5 point. Elle de surcroît bien plus élevée en province qu’à Paris.

Lire la suite