Le Logement, une des (trop) nombreuses attributions d’Amélie de Montchalin

Politique Analyse 0

La liste des domaines de compétences de la nouvelle ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires est impressionnante...

Chamois Constructeurs

L’annonce de la composition du nouveau gouvernement d'Élisabeth Borne, le 20 mai dernier, avait fait bondir la plupart des professionnels de l’immobilier devant l’absence d’un ministère explicitement en charge du Logement. On se doutait quand même que le périmètre du Logement reviendrait au ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et donc à Amélie de Montchalin qui l’a confirmé par la suite.

La publication, hier au Journal officiel, d’un décret relatif aux attributions de tous les ministres est venue clarifier les choses. On y apprend que les domaines de compétences de la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires sont très nombreux : développement durable, cohésion des territoires, environnement, lutte contre le changement climatique, décentralisation, transports et infrastructures, équipement et BTP et enfin logement et urbanisme.

Rénovation et Efficacité énergétique en duo avec Agnès Pannier-Runacher

Au titre du logement, ses missions ne sont pas moins nombreuses. Amélie de Montchalin devra bien sûr préparer et mettre en œuvre la politique du Gouvernement dans le domaine du logement et de la construction ainsi que dans celui de la lutte contre la précarité et l'exclusion. Sur le thème de la qualité du logement et de l'habitat, elle devra par exemple s’occuper des règles relatives à l'efficacité énergétique et à la performance environnementale de l'habitat neuf ou rénové en liaison avec la ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher.

Des défis de taille pour le logement neuf

En ce concerne le logement neuf, elle devra donc notamment assurer le suivi de la nouvelle réglementation thermique RE2020 et peut-être de la mise en place des prochains jalons (2025 pour le prochain) à l’heure où se pose le problème de l’inflation des prix des matériaux de construction qui s’ajoute à la hausse du prix des logements neufs déjà induite pas ces nouvelles normes. Au travers des thèmes de l’urbanisme et du renouvellement urbain, elle aura bien sûr son rôle dans la mise en place de la politique de zéro artificialisation nette des sols (ZAN) qui constitue un défi majeur pour la construction neuve à l’avenir, avec le risque de voir le prix des terrains constructibles poursuivre son envolée.

Aides au logement et fiscalité

Amélie de Montchalin aura en charge les règles relatives au logement social, à l'accès au logement, aux relations locatives et aux aides au logement. Elle participera à l'élaboration de la législation fiscale et financière en matière de logement et de construction. Sa mission en matière de la lutte contre l'habitat indigne et à l'adaptation du logement au vieillissement trouvera un écho avec le ministère des Solidarités et de la santé. En lien avec le ministre de l'Economie, elle est par ailleurs chargée de la mobilisation du foncier public au profit de la construction de logements.

Au titre de la politique de la ville, qui disposait au passage d'une ministre déléguée dans le précédent gouvernement Castex, Amélie de Montchalin devra notamment conduire la politique de réhabilitation et d'amélioration de l'habitat dans les quartiers défavorisés.

Renfort attendu

Autant dire qu’Amélie de Montchalin aura besoin de plusieurs collaborateurs pour l’assister. La composition de son cabinet n’est pas encore connue, sachant que l’ex-ministre en charge du Logement, d’Emmanuelle Wargon, disposait d’un cabinet ministériel composé de 5 personnes. Les élections législatives pourraient aussi permettre d’élargir le gouvernement actuel et pourquoi pas de nommer un secrétaire d’Etat chargé d’épauler Amélie de Montchalin sur le Logement.

Commentaires (3)
  • john-mev
    john-mevposté le 13.06.2022 à 10:02

    Pas grave son problème va bientôt être réglé.

  • essolam
    essolamposté le 03.06.2022 à 12:05

    son boulot : pondre des normes et casser les pieds des professionnels comme dab !!!

  • Utilisateur30802
    Utilisateur30802posté le 03.06.2022 à 13:42

    Le pire c'est que ce ne sera pas elle qui pondra des normes, mais plutôt une armée de technocrates qui ne sont jamais sortis de leurs bureaux.