La hausse des taux immobiliers continue en septembre mais certaines banques apportent de nouvelles solutions

Crédit Analyse 0

Le courtier en ligne Pretto confirme une relance des prêts à taux révisables capés ou des formules semi-fixes.

Reuters

Comme on pouvait s’y attendre, la hausse des taux d’emprunt immobiliers se poursuit en cette période de rentrée. Les premières grilles de taux du mois de septembre reçues par le courtier en ligne Pretto confirment le mouvement de remontée entamé depuis le début de l’année.

Des taux souvent supérieurs à 2% sur 20 ans

Pour le huitième mois consécutif, les taux sont donc orientés à la hausse avec une progression moyenne de 10 à 15 points de base par rapport à août. Pour des profils d’emprunteurs avec moins de 40.000 € de revenus annuels, la remontée est quand même plus prononcée ce mois-ci car Pretto évalue les taux du mois de septembre assez nettement au-dessus de 2% sur 15 et 20 ans et même à près de 2,30% sur 25 ans. Pour cette catégorie d’emprunteurs aux revenus assez modestes, les taux ont quand même prix plus de 20 points de base par rapport à août où ils étaient encore inférieurs à 2% sur 20 ans.

Les emprunteurs gagnant entre 40.000 et 80.000 € par an pourront toujours prétendre ce mois-ci à des offres nettement plus basses : 1,88% sur 20 ans et environ 2% sur 25 ans. Quant à ceux qui affichent plus de 80 KE de revenus, les offres descendent jusqu’à 1,74% sur 20 ans et 1,87% sur 25 ans.

Certaines banques affichent de nouvelles ambitions

Pretto note cependant que certaines banques affichent de nouvelles ambitions de conquête de clients en communiquant des barèmes stables, voire plus rarement en baisse, ce qui n’était plus arrivé depuis plusieurs mois. Concernant l’augmentation des refus de prêt qui se multiplient pour cause de dépassement des seuils de l’usure, Pretto constate que des banques de référence font désormais preuve d’une capacité d’adaptation et sont prêtes à étudier de nouvelles solutions.

Retour des taux variables et semi-fixes

Pierre Chapon, Président de Pretto, confirme notamment une certaine relance des prêts à taux révisables capés qui peuvent permettre de contourner les seuils de l’usure grâce à un taux de départ inférieur aux taux fixes du marché. Pretto a ainsi reçu cet été une proposition de prêt à taux variable de 1,57% sur 25 ans capé 1. Cela signifie qu’il pourra être révisé au maximum à 2,57% (un taux "capé 1" ne pourra pas augmenter de plus de 1%) sachant que la révision intervient en général chaque année en fonction de l’évolution des taux Euribor 3 mois. Attention, seules quelques banques, notamment la plupart des caisses du Crédit Agricole et certaines Caisses d’Epargne, proposent pour l’instant des taux variables capés alors que les banques "traditionnelles" en sont au stade des réflexions.

Pierre Chapon cite aussi « le retour de prêts semi-fixes qui permettent de coupler une période à taux fixe (8 ans par exemple) et une période à taux variable ». Cette formule est particulièrement avantageuse pour les acquéreurs envisageant de revendre assez rapidement leur bien, c'est-à-dire avant que le prêt bascule en taux variable. Comme avec un prêt à taux variable, il permet d'obtenir un taux de départ plus avantageux que sur un prêt à taux fixe classique.

« Dans un marché du financement qui s’est complexifié les emprunteurs bien entourés qui sauront saisir ces opportunités pourraient être en situation de négocier les prix à la baisse auprès de vendeurs qui peuvent craindre une tendance baissière à venir », estime d’ailleurs Pierre Chapon.

Commentaires (1)
  • Utilisateur2747236
    Utilisateur2747236posté le 02.09.2022 à 09:59

    Il faut prendre les taux capés même si le marché des taux monte car dans ce cas il y de fortes probabilités que si la banque exerce ce taux capés+ 1% , ce n'est pas énorme , le marché des taux à long terme sera beaucoup plus élevé et l'emprunteur aura alors un taux fixe pour la durée totale de l'emprunt .