Flambée des prix en bord de mer : la Côte d'Azur se fait rattraper !

Tendance Analyse 0

La FNAIM observe une très forte accélération des prix sur le littoral en Bretagne, Normandie et Nouvelle-Aquitaine depuis le début de la crise sanitaire.

Reuters

Beaucoup d’acquéreurs à la recherche d’un logement en bord de mer ont pu s’en apercevoir : les prix ont flambé dans les stations balnéaires depuis la crise sanitaire de 2020, en tout cas plus rapidement que dans le reste de la France. Une étude la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) a tenté de quantifier ce phénomène par régions.

La conclusion est édifiante : en moins de 2 ans, depuis juillet 2020, les prix des maisons dans les stations balnéaires ont progressé en moyenne de 28% et ceux des appartements de 20%. En comparaison, la hausse moyenne des prix pour la France entière est mesurée à 17% pour les maisons et 11% sur les appartements. Globalement, c’est donc l’augmentation de la valeur des maisons dans les stations balnéaires qui a tiré les prix vers le haut depuis le début de la crise sanitaire.

Bretagne, Normandie et Nouvelle-Aquitaine en pointe

La tendance diffère cependant en fonction des régions côtières. Depuis 2 ans, la FNAIM observe une très forte accélération des prix sur le littoral en Nouvelle-Aquitaine (+32,8% à plus de 5.300 € le m²), Bretagne (+31,5% à près de 3.500 € le m²) et Normandie (+30,6% à 3.440 € le m²) et dans une moindre mesure en Pays-de-la-Loire (+27,6% à près de 4.400 € le m²) ou Occitanie (+20,4% à environ 3.640 € le m²). La Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui reste quand même de peu la région la plus chère (plus de 5.400 € le m² pour ses communes littorales), n’a connu qu’une hausse de +12,8% en 2 ans.

En Bretagne, on peut même monter à plus de 6.000 € le m² comme à La Trinité-sur-Mer, dans le Morbihan, alors qu’en Normandie, Deauville dépasse déjà ce niveau de prix. Parmi les stations les plus courues baignées par la Manche, on peut aussi citer Le Touquet dans les Hauts-de-France à plus de 8.000 €/m².

Sur un an (de 2021 à 2022), la FNAIM précise que les communes littorales des Hauts-de-France (près de 3.800 € le m²) et de Nouvelle-Aquitaine sont celles où les prix ont le plus augmenté avec +16,5%.

Les 10 communes les plus chères de France

Les 4 communes les plus chères de France sont d’ailleurs des stations balnéaires dont 3 sur la Côte d’Azur : Saint-Jean-Cap-Ferrat (plus de 16.000 € le m²), Ramatuelle (plus de 14.000 € le m²), Saint-Tropez (plus de 13.000 € le m²) et Lège-Cap-Ferret (près de 12.000 € le m²).

Parmi les 10 communes les plus chères de France, toutes au-dessus de 10.000 € le m² en moyenne, figurent une autre station balnéaire de la Côte d’Azur (Eze à côté de Monaco) mais aussi 3 stations de ski huppées (Val-d’Isère, Courchevel et Megève), sans oublier Paris et Neuilly-sur-Seine.

Commentaires