Encore de légères hausses des taux immobiliers à venir en août

Crédit Analyse 0

Les premières grilles de taux reçues par le courtier en ligne Pretto confirment le mouvement de remontée entamé depuis le début de l’année. On se rapproche désormais de 2% sur 20 ans.

iStock

Pas de pause estivale pour la remontée des taux immobiliers. Même si le mois d’août n’est jamais significatif avec des banques qui ont tendance à freiner l’étude des demandes des emprunteurs pendant cette période de congés annuels, les premières grilles de taux reçues par le courtier en ligne Pretto confirment le mouvement de remontée entamé depuis le début de l’année.

Entre 1,60% et 1,93% sur 20 ans

Pour le septième mois consécutif, les taux sont donc orientés à la hausse avec une progression moyenne de 10 points de base par rapport à juillet. Pour des profils d’emprunteurs avec moins de 40.000 € de revenus annuels, Pretto évalue les taux du mois d'août autour de 1,83% sur 15 ans, 1,93% sur 20 ans et 2,07% sur 25 ans. Les emprunteurs gagnant entre 40.000 et 80.000 € par an pourront toujours prétendre à des offres nettement plus basses : 1,70% sur 20 ans et 1,83% sur 25 ans. Quant à ceux qui affichent plus de 80 KE de revenus, les offres descendent encore jusqu’à 1,60% sur 20 ans et 1,54% sur 25 ans.

Détente des OAT mais des marges bancaires à reconstituer

Dans un contexte où la hausse du coût de refinancement des banques a été entretenue par la forte remontée des taux sur les marchés obligataires ces derniers mois, les établissements bancaires continuent de relever leurs grilles pour reconstituer leurs marges. En effet, les banques n’ont jusqu’à présent pas répercuté dans leurs barèmes l’intégralité de la hausse des taux obligataires (OAT 10 ans) qui étaient encore proches de 0 en début d’année et se situent aujourd’hui à 1,50% après un pic de 2,35% à la mi-juin.

Bonne surprise à la rentrée ?

« Fin juillet, les taux sont très difficilement négociables. Les profils à fort potentiel permettant à la banque d’envisager une relation bancaire complète sont privilégiés… à fortiori, s'ils empruntent des montants modestes (300/400KE maximum) qui pèsent moins sur les bilans des banques », indique Pierre Chapon, Président de Pretto.

Le dirigeant de Pretto recommande aux emprunteurs avec des dossiers moins solides (revenus plus modestes, moins d’apport et d’épargne) de profiter du mois d’août pour travailler leur dossier et le renforcer dans l’objectif de profiter en septembre « d’opportunités qui ne manqueront pas de se présenter compte-tenu des objectifs commerciaux que se sont fixées certaines banques ». En effet, la récente détente du rendement de l’OAT 10 ans donnera peut-être l’occasion à certaines banques d’attirer des clients à la rentrée avec des offres de taux attractives pour ce dernier temps fort de l’année pour les transactions immobilières.

Commentaires