Une légère baisse du prix des appartements se confirme à Paris

Tendance Actu 0

La Ville Lumière voit son attractivité diminuer avec la fermeture des restaurants et des spectacles...

Espaces Atypiques

La Chambre des notaires vient cette fois de confirmer un revirement des prix de l’immobilier à Paris, les derniers indicateurs avancés issus des promesses de vente faisant apparaître une légère baisse de 2,2% sur les trois derniers mois pour les appartements, à 10.720 € le m² en moyenne. Compte tenu des hausses passées, les prix des appartements parisiens resteraient encore en augmentation annuelle de 4% en début d’année prochaine. Toujours est-il que la barre des 11.000 € qui aurait sans doute été franchie cette année sans la crise sanitaire ne sera pas atteinte.

Tensions sur les prix

« Souvent, les délais de ventes s’allongent d’abord et les négociations deviennent plus serrées sur les prix », rappellent les notaires qui observent actuellement des tensions de cette nature, alors que le marché reste beaucoup plus fluide en Grande Couronne, où l’on devient souvent propriétaire d’une maison. A l’inverse pour les maisons, la hausse des prix s’accentuerait même en fin d’année et au début 2021, sans doute sous l’effet d’un intérêt nouveau des acquéreurs pour ce type d’habitat en Ile-de-France.

Moins de lumière

« L’acquéreur trouve les prix trop chers à Paris et préfère souvent la proche banlieue », analyse Elodie Frémont, notaire à Paris. D’autant que la Ville Lumière voit son attractivité diminuer avec la fermeture des restaurants et des spectacles. Me Elodie Frémont constate aussi des refus de crédits et des difficultés croissantes à obtenir un emprunt, notamment auprès d’entrepreneurs ou artisans qui peuvent être désormais perçus par les banques comme des professions à risque. Par ailleurs, les grandes surfaces ont plus de mal à trouver preneur, notamment car la clientèle étrangère est beaucoup moins présente.

Confiance entamée

Globalement, les notaires estiment que les incertitudes économiques et sanitaires fragilisent les ménages qui ont besoin de visibilité et de confiance pour construire leur projet immobilier. Mais la particularité de Paris, c’est de continuer à accueillir des ventes de biens exceptionnels. Les notaires ont ainsi vu passer tout récemment la vente d’un appartement situé dans le quartier Saint-Lambert (15e) à plus de 28.000 € le m² ou celle d’un hôtel particulier de 410 m² aux Invalides pour plus de 10 millions d’euros.

a savoir

Le 20e, qui reste avec le 13e et le 19e parmi les derniers arrondissements de Paris à afficher des prix moyens inférieurs à 10.000 € le m², est celui qui a le plus progressé sur un an. Une hausse de prix supérieure à 10% était encore constatée dans le 20e au troisième trimestre 2020.

Commentaires (1)