Un nouvel allié pour réduire ses charges de copropriété

Tendance Actu 0

Le métier de MeilleureCopro consiste à réaliser l’audit des dépenses d’une copropriété afin de trouver des sources d’économies...

Boursier.com

Vos charges de copropriété vous paraissent élevées ? La start-up MeilleureCopro vous propose de les comparer gratuitement à celle d’appartements équivalents avec des niveaux de services comparables grâce à son estimateur en ligne. MeilleureCopro se base principalement sur l’analyse des petites annonces immobilières dans lesquelles doivent obligatoirement figurer le montant des charges de copropriété.

Le métier de MeilleureCopro

Le métier de MeilleureCopro va bien sûr plus loin puisqu’il consiste à réaliser l’audit des dépenses d’une copropriété afin de trouver des sources d’économies. MeilleureCopro est missionnée par le Conseil Syndical et se met en relation avec le syndic pour avoir accès aux comptes et caractéristiques de la copropriété. La société réalise ensuite des appels d'offres sur l'ensemble des contrats (nettoyage, énergie, assurance, ascenseur…) et présente un plan d'optimisation des charges au Conseil Syndical pour vote. MeilleureCopro réévalue aussi les besoins réels des contrats d’assurances, sachant que les contrats multirisques habitation ont connu une forte inflation ces dernières années en liaison avec la hausse de la sinistralité et le désengagement de certaines compagnies d’assurance. Une fois tout ou partie du plan validé par le conseil syndical, MeilleureCopro facture à la copropriété un pourcentage sur les économies générées. La baisse des charges est donc gratuite pour les copropriétaires !

Le cas de la région parisienne

En Ile-de-France, une étude réalisée par MeilleureCopro montre une grande disparité, que ce soit au niveau des départements, des villes, voire des arrondissements parisiens. Des écarts qui s’expliquent souvent avec le niveau d’équipement des copropriétés. Alors qu’en Ile-de-France les charges moyennes de copropriété sont estimées à 33€ par m² Carrez et par an, la Seine-et-Marne est le département où les charges sont les plus faibles avec une moyenne de 28€. À l’inverse, c’est dans les départements de Paris et des Hauts-de-Seine qu’elles sont les plus élevées, avec respectivement 40€/m² et 36€/m²/an.

Il faut également noter, que parmi les 10 communes d’Ile-de-France les plus chères en matière de charges, 8 se situent dans les Hauts-de-Seine, avec sur le podium : Neuilly-sur-Seine (46€/m²/an) à la 1ère place, suivie par Boulogne-Billancourt (42€/m²/an). Enfin à la 3ème place, se retrouvent ex-aequo, Meudon, Garches et Châtenay-Malabry avec 41€/m²/an.

Chauffage collectif

Différents facteurs expliquent ces différences de charges entre les communes, notamment le niveau d’équipement des copropriétés comme la présence ou non d’un gardien ou d’un ascenseur. Mais c’est le chauffage collectif, qui représente plus de 25% des charges d’une copropriété, qui influe le plus fortement sur les dépenses des copropriétaires.

Année de construction et taille de l’immeuble

L’année de construction des immeubles influence donc le niveau des charges car les copropriétés de 1959 à 1974 comportent souvent un chauffage collectif et une loge de gardien contrairement aux immeubles plus récents. A services comparables, la taille des immeubles influence aussi fortement le niveau des charges avec un effet de mutualisation pour les grands ensembles. Le cas des immeubles de grande hauteur (IGH) est cependant à mettre à part car ces bâtiments ont des contraintes particulières de securité et de gardiennage.

Commentaires