Tour d’horizon du prix des résidences secondaires en bord de mer

Tendance Actu 0

La Côte Atlantique est le littoral où les prix ont le plus grimpé sur les 12 derniers mois d'après une étude de MeilleursAgents.com.

reuters

Les prix immobiliers connaissent-ils une hausse aussi prononcée à côté de la mer que dans les principales métropoles françaises ? Le leader de l’estimation immobilière en ligne, MeilleursAgents.com, s’est penché sur la question et dévoile que la Côte Atlantique est le littoral où les prix ont le plus grimpé : +6% sur les 12 derniers mois à environ 3.660€ le m² et +11,80% en deux ans. Arcachon, la presqu’île du Cap Ferret ou l’île de Ré font partie des destinations les plus chères avec des prix pouvant atteindre 6.000 à 7.000€ le m². MeilleursAgents explique aussi cette performance de la Côte Atlantique par la récente attractivité de l'ensemble de la région Aquitaine, avec Bordeaux en tête.

Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Sans surprise, les stations balnéaires les plus chères restent situées en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA) avec, d’après cette étude, des valorisations comparables à Paris pour les plus courues comme Ramatuelle (12.159€/m²) et Saint-Jean-Cap-Ferrat (11.553€/m²). Avec un prix moyen au m² proche de 4.700€, les prix de cette partie de la côte méditerranéenne n’ont cependant augmenté que de 1,2% sur les 12 derniers mois. Pour trouver des destinations abordables où s’offrir une résidence secondaire les pieds dans l’eau, il faut par exemple s’orienter vers la Camargue avec un prix moyen de 3.340€/m² aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

La plage à pied

Comme on l’imagine aussi, la proximité de la plage a un effet multiplicateur sur les prix. MeilleursAgents estime que la possibilité de se baigner en moins de 5 minutes à pied majore la valorisation des biens de +21% en région PACA et sur la Côte Atlantique par rapport aux biens situés entre 15 et 30 minutes à pied de la plage.

Bretagne et Manche

Même s’il affiche une hausse de près de 4% en un an, le littoral breton reste beaucoup plus abordable avec un prix du m² de 2.540€. Les stations les plus chères sont La Trinité-sur-Mer (3.854€ le m²/+3,3% sur un an), Dinard (3.792€ le m²/+5,8% sur un an) et Carnac (3.696€ le m²/+4,6% sur un an).

La Manche connaît également une belle progression (+3,80% en un an) avec un prix du m² de 2.902€, soutenu notamment par la clientèle parisienne. Deauville reste la destination phare et s’affiche à près de 4.800€ du m², juste devant le Touquet-Paris-Plage (4.696€/m²). A l’opposé, le petit village normand de Néville-Sur-Mer est la station balnéaire la moins chère de France : à peine 1.124€/m².

Languedoc

Dans le Languedoc, la Grande-Motte est la station balnéaire la plus cotée (4.201€/m²/+1,9% sur un an). C’est aussi une région où l’on peut s’offrir une résidence secondaire pour deux fois moins cher : environ 2000€/m² à Torreilles, Peyrac-de-Mer ou encore Port-la-Nouvelle.

Commentaires (2)
  • e-sacha
    e-sachaposté le 27.06.2019 à 21:54

    On en parle rarement, mais La Baule, front de mer ça pique aussi, avec de nombreux appartement à plus de 1 ME

  • e-sacha
    e-sachaposté le 27.06.2019 à 21:44

    Carnac est effectivement très au-dessus des 3700 euros pour des biens parfaitement localisés. Concarneau vue mer c'est à plus de 5000 euros. Larmor-Plage, je connais une résidence très cotée à plus de 10.000 le m2. Lorient aussi grimpe en vue mer ; ça commence à piquer sur les beaux endroits et bon état. On est proche des prix de la couronne bordelaise ;).