Taxes foncières : ça va chauffer

Fiscalité Actu 0

Sans surprise, les propriétaires vont devoir faire face à une nouvelle hausse générale de leur taxe foncière. A la source de cette augmentation : l'inflation des bases locatives, mais aussi des taux de communes plus élevés.

iStock

Les premiers avis sont tombés depuis une semaine : en moyenne dans les grandes villes, les propriétaires immobiliers vont subir cette année une hausse de 1,9% du taux d'imposition appliqué par les communes au calcul de leurs taxes foncières, selon le cabinet FSL.

En augmentation continue depuis plusieurs années, ces impôts locaux, qui ont rapporté 34,3 milliards d’euros en 2021, n’ont pas échappé à la flambée générale des prix.

Et si cette hausse apparaît en moyenne plus contenue que l’inflation, celle-ci cache des disparités très importantes selon les territoires.

Dans certaines grandes villes, qui ont notamment souhaité compenser les pertes de recettes dues à la suppression de la taxe d'habitation, l’addition s’avère particulièrement salée. A Marseille, on relève une augmentation du taux d'imposition de plus de 13%, à Tours de 11,6% et à Nantes de 8,9%.

A ces hausses de taux d'imposition s'ajoute par ailleurs la flambée des valeurs locatives cadastrales, qui rentrent en compte dans le calcul de la taxe foncière, mais aussi dans celui de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères : fixées annuellement, celles-ci sont passées de +0,2% en 2021 à +3,4% en 2022 en raison de l'inflation.

Une menace pour le marché immobilier ?

Invité de France Info ce matin, le président de l’UNPI, Christophe Demerson, a souligné que la hausse de la taxe foncière – qui a pris 30% en moyenne en France en dix ans – allait gripper le marché immobilier, alors que des contraintes de rénovation énergétique vont déjà beaucoup peser sur les bailleurs ces prochaines années.

Les foyers assujettis au paiement de la taxe foncière ont jusqu’au 22 octobre pour la régler de façon dématérialisée. La date limite est fixée au 17 octobre pour les paiements non dématérialisés.

Commentaires (2)
  • Clever
    Cleverposté le 19.09.2022 à 10:39

    Avec la suppression de la taxe d'habitation par idéologie de gauche, les taxes foncières vont doubler, tripler ou quadrupler... les propriétaires seront essorés. Avec des retraites qui diminuent irrémédiablement par l'inflation et les prélèvements, la paupérisation de certains propriétaires est en bonne voie, merci à nos élites! Manger ou se chauffer ou payer les impôts voilà le nouveau deal!

  • lbda21
    lbda21posté le 07.09.2022 à 14:58

    Quels sont à nouveaux les crétins qui osent encore augmenter ces taxes ?