Taxe foncière : vous ne paierez pas forcément moins en 2019

Fiscalité Actu 0

Certaines collectivités ont décidé d’abaisser leur taux. Mais cet effet sera la plupart du temps gommé par la hausse de 2,2% des bases d’imposition. Explications…

iStock

-0,5% dans les grandes villes et -0,3% dans les villes moyennes (de 40.000 à 100.000 habitants). Telle est d’après le cabinet FSL, l’évolution des taux d’imposition qui seront appliqués cette année en matière de taxe foncière.

A l’approche des élections municipales de 2020, certaines collectivités ont donc joué la carte de la modération et ces chiffres ont été largement relayés. Pour autant, il serait hâtif d’en conclure que la facture des propriétaires baissera en 2019.

Une moyenne à relativiser

Remarquons d’abord qu’il ne s’agit que de moyennes. Certes, aucune des villes de plus de 100.000 habitants ne verra son taux global augmenter. Toutefois, la pression fiscale ne reculera que dans 7 des 42 villes étudiées (Argenteuil, Bordeaux, Caen, Le Havre, Nice, Nîmes et Perpignan). Autrement dit, les taux resteront les mêmes que l’an passé dans 35 de ces 42 villes.

Des bases d’imposition en hausse

Il est par ailleurs important de rappeler que la taxe foncière résulte de l’application d’un taux à une assiette d’imposition. Or, les assiettes d’imposition (basées sur la valeur locative cadastrale) vont fortement augmenter cette année. En raison du retour de l’inflation, la règle de revalorisation automatique va les faire progresser de 2,2%.

Dans les villes où les taux resteront stables, la taxe foncière augmentera donc mécaniquement de 2,2% en 2019. Mais du fait de cette évolution des bases, l’augmentation sera aussi de mise dans certaines villes ayant pourtant modéré leurs taux.

A Bordeaux par exemple, le cumul des taxes communale, intercommunale et départementale sera de 46,67% en 2019 contre 46,97%, soit une baisse de 0,3 point ou 0,6%. Un contribuable ayant l’an passé une base de 2.000 euros a payé 939 euros de taxe foncière en 2018. Cette année, sa base passera à 2.044 euros et en dépit d’une pression fiscale moindre, il paiera 954 euros de taxe foncière.

Très rares seront donc les propriétaires qui échapperont à une hausse. Ce sera le cas des propriétaires niçois. Après une forte hausse en 2018, les taux vont reculer de 6,5% cette année dans la commune. Ainsi, la taxe foncière devrait localement baisser de 4,5%.

Commentaires (1)
  • bob-watt
    bob-wattposté le 22.05.2019 à 12:20

    Comme à chaque élection, les fausses rumeurs battent le plein......J'espère que les Français ne seront pas dupes une fois de plus !!!