Taxe d’habitation : une économie de 17,6 milliards d’euros pour les Français

Fiscalité Actu 0

Bercy vient de donner quelques détails sur les économies globales et moyennes qu’obtiendront les Français avec la suppression progressive de cette taxe.

Reuters

En 2023, la taxe d’habitation sur la résidence principale appartiendra au passé. Déjà enclenchée pour 80% des ménages (de 2018 à 2020), la suppression progressive concernera aussi les 20% de foyers les plus aisés (de 2021 à 2023). Le Premier ministre l’a rappelé récemment.

En tout cas, Bercy a d’ores et déjà fait tourner ses modèles pour évaluer l’impact exact de cette réforme. Des chiffres détaillés viennent d’être publiés.

Coût global

Au départ, le montant de 20 milliards d’euros a été évoqué. En réalité, le manque à gagner pour les finances publiques sera un peu plus faible (notamment du fait de l’exclusion des résidences secondaires). Il devrait avoisiner les 17,6 milliards d’euros.

Sachant qu’à terme, la réforme visera 24,37 millions de foyers (non exonérés au départ), l’économie moyenne sera de 723 euros.

Impact pour les 80% de foyers les plus modestes

La suppression est déjà une réalité pour 80% des Français. Pour mémoire, ces foyers ont bénéficié d’un rabais de 30% en 2018. Un taux qui sera porté à 65% cette année avant la suppression totale en 2020.

In fine, les 17,58 millions de ménages concernés économiseront en moyenne 555 euros. Soit une économie cumulée de 7,86 milliards d’euros.

Impact pour les 20% de foyers les plus aisés

Pour le dernier quintile, l’économie globale sera sans surprise plus importante. Elle atteindra 9,76 milliards d’euros en 2023, lorsque la taxe d’habitation aura été complètement gommée.

Pour chacun des 6,79 millions de foyers concernés, cela représentera un gain moyen de 1.158 euros.

Des données par commune

Outre ces statistiques globales, Bercy a également publié des données commune par commune. Elles montrent par exemple que dans le 7ème arrondissement parisien, l’économie moyenne réalisée par les 20% de foyers les plus aisés sera de 1.430 euros, soit 23,5% de plus que la moyenne nationale. Ces données détaillées sont disponibles via le lien suivant.

Commentaires (1)
  • miez1804
    miez1804posté le 19.06.2019 à 16:13

    Comme d'hab. Un petit cout d'augmentation du gasoil, un petit cout de TVA et le tour est joué!