Surchauffe des prix confirmée à Paris

Tendance Actu 0

La chambre des notaires de Paris estime que les prix dépassent déjà les 10.000 € le m² en moyenne…

Daniel Féau

Il n’y a pas que la température qui affole les compteurs à Paris. La chambre des notaires de Paris vient de confirmer l’atteinte de la barre des 10.000 € le m² dans la capitale. Sans surprise, puisque la hausse progressive des prix de l’immobilier parisien ne fait que rapprocher ce seuil depuis des mois, après une année 2018 où les prix avaient déjà atteint de nouveaux records. Pour les notaires parisiens, le prix moyen du m² se situerait même aujourd’hui à 10.090 € selon leur base d’avant-contrats, ce qui marque une augmentation annuelle de 7%.

Tendance générale en Europe

Les dernières estimations de la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) montrent un prix à peine inférieur : le prix moyen du mètre carré pour les appartements à Paris atteindrait 9.840 € au deuxième trimestre 2019, en progression de 4,6% sur un an. Dans une récente étude sur le marché immobilier européen, le réseau d’agences ERA Immobilier observait une tendance générale à la flambée des prix dans les capitales européennes qui devrait se poursuivre cette année. Concernant Paris, ERA Immobilier estime que la tendance se stabilise peu à peu après des hausses impressionnantes entre 2016 et 2017 mais ne voit pas pour autant le mouvement s’arrêter sur les 10.000 € le m².

Des prix plus élevés pour les grands appartements

Les notaires observent d’ailleurs que Paris a la particularité de présenter des prix plus élevés pour les grands appartements que pour les petites surfaces alors que les studios ont souvent des prix au m² supérieurs dans les autres villes. Les grands appartements parisiens de 5 pièces et plus affichent en effet le prix au m² le plus élevé, suivis des 4 pièces. Ces deux types d’appartements sont donc plus chers que les studios.

Effet rareté

Les notaires notent que des effets de rareté (d’autant qu’on ne construit quasiment pas à Paris) et de localisation se combinent sans doute pour provoquer ce phénomène car les grands appartements sont rares (seulement 19% des appartements parisiens vendus ont 4 pièces et plus), recherchés et plus souvent localisés dans les quartiers les plus chers, avec des immeubles de standing. Cela explique aussi pourquoi les beaux appartements familiaux sont si recherchés à Paris et se vendent le plus souvent sans délai.

La petite couronne suit la hausse

En Petite Couronne, les indicateurs avancés des notaires montrent que la hausse des prix reste également soutenue. Pour les appartements, le prix moyen au m² dans les Hauts-de-Seine tend ainsi à se rapprocher des 6.000 € alors qu’il atteint 4.640 € dans le Val-de-Marne et désormais 3.600 € en Seine-Saint-Denis.

Commentaires