Si vous avez un projet immobilier, il va falloir patienter !

Tendance Actu 0

Artémis courtage confirme que la plupart des banques n’acceptent plus de nouvelles demandes de prêts pour traiter en priorité les dossiers de financements en cours par ordre d'arrivée...

Reuters

Si vous avez un projet d'achat immobilier dans l'ancien, il va falloir patienter car il est n’est désormais plus possible de se déplacer pour visiter un bien. Le courtier en prêts immobiliers Artémis courtage confirme aussi que la plupart des banques n’acceptent plus de nouvelles demandes de prêts pour traiter en priorité les dossiers de financements en cours par ordre d'arrivée. De plus, les délais de réponse des banques sont désormais rallongés puisqu'elles doivent faire face à une réduction de leurs effectifs. Bien sûr, ce contexte bloque aussi les ventes puisque les vendeurs vont avoir du mal à trouver des acheteurs financés et ne peuvent plus faire visiter leur bien autrement qu’à distance...

Délais rallongés pour les projets en cours

Ceux qui ont un projet d'achat en cours doivent bien sûr rallonger au maximum le délai de la condition suspensive pour l’obtention du prêt et également celui de la promesse de vente. Ils devront aussi compter sur des délais de signature rallongés chez le notaire, d’autant que les documents administratifs nécessaires à l’établissement des actes de vente sont eux-mêmes plus longs à obtenir.

Le temps de la réflexion

S’il est pour l’instant un peu difficile de mesurer l’éventuelle baisse des prix de l’immobilier qui se profile et qui sera très variable selon les villes, une chose paraît plus certaine : les négociations seront plus faciles après cette période de paralysie. Ludovic Huzieux, co-fondateur d'Artémis courtage recommande donc de mettre à profit cette période de confinement pour prendre le temps de la réflexion sur son projet. Les agences de courtage n’accueillent plus de public mais il est possible de réaliser des simulations en ligne ou de contacter son courtier pour répondre à ses questions. Chez Artémis courtage, tous les conseillers financiers restent par exemple disponibles par téléphone, par e-mail, par vidéo WhatsApp ou Skype pendant le confinement.

Faut-il craindre une hausse des taux ?

Concernant les taux de crédit immobilier, Ludovic Huzieux observe que seules quelques banques ont, pour l'heure, décidé d'augmenter leur taux de 0,2% à 0,4%. Le plan d’actions de la Banque centrale européenne (BCE) destinée à rassurer les marchés financiers devrait cependant limiter toute remontée et Ludovic Huzieux garde l’intuition que les taux de crédit immobilier devraient rester stables dans les prochaines semaines, même si des soubresauts sont à prévoir.

Assurance emprunteur et Covid-19

Au sujet de l'assurance emprunteur, certains ont pu se demander si le coronavirus est une clause d'exclusion. « A date, le Covid-19 est pris en charge normalement par nos contrats d'assurance emprunteur. Il n’existe pas d'exclusion liée au risque de pandémie », répond Ludovic Huzieux.

Commentaires
Immobilier
Analyse0

Quel avenir pour le PTZ et le Pinel à l’heure de la relance ?

Les professionnels de la construction appellent à répondre à court terme aux difficultés rencontrées par les nombreux ménages fragilisés par la crise économique et le resserrement des conditions d’octrois des crédits par les banques...

Lire la suite