Prix des logements neufs : la crise sanitaire n’a pas freiné la hausse !

Tendance Actu 0

Le Laboratoire de l’Immobilier a mesuré une hausse de +3,4% du prix moyen des appartements neufs en 6 mois.

Coffim

Aucun doute, les prix des logements neufs restent orientés à la hausse. Le Laboratoire de l’Immobilier, un service d’études pour les professionnels de la gestion de patrimoine, a mesuré en 6 mois (de novembre 2019 à mai 2020) une progression de +3,4% du prix moyen des appartements neufs pour les communes de plus de 45.000 habitants à 4.806 € le m². Ce prix inclut généralement le stationnement, à l’exception de Paris où une très large majorité d’opérations n’en dispose pas.

Pas de promotions liées à la crise sanitaire

Cette étude ne se base pas sur le prix des transactions mais sur les prix des logements neufs actuellement proposés par les promoteurs. Elle a donc la particularité d’intégrer des programmes qui ont été commercialisés pendant la période de confinement.

« L’approche des élections municipales et le blocage de nombreux programmes par les maires ont créé une première tension sur l’offre neuve et sur les prix avant le début du confinement. Il faut à présent ajouter l’impact de la hausse des coûts de construction liée à la mise en œuvre des mesures de protection sur les chantiers. Ces nouvelles contraintes ont conduit les promoteurs à revaloriser les grilles de prix des opérations déjà commercialisées ou de celles qui viennent tout juste d’être lancées » explique le directeur du Laboratoire de l’Immobilier, Franck Vignaud.

De gros écarts à Nice

Paris domine bien sûr le classement avec un prix moyen de 12.414 € le m², suivie pas des communes de la banlieue ouest comme Levallois-Perret (11.404 €/m²) et Boulogne-Billancourt (10.589 €/m²). Parmi les grandes villes de province, Lyon se détache ensuite à un peu plus de 6.000 € le m² devant Nice à 5.660 €. Dans chaque ville, cette moyenne cache des disparités en fonction des quartiers et du niveau de standing des résidences. A Nice, ces écarts sont parmi les plus élevés avec des prix qui démarrent à 5.128 € le m² pour aller jusqu’à 6.932 € (soit un delta de 35%).

Où trouver des prix inférieurs à 4.000 € ?

4 communes parviennent encore à ne pas dépasser la barre de 4.000 €/m² : Grenoble (3.927 €/m²), Lille (3.905 €/m²) et Reims (3.735 €/m²). Le Havre ferme la marche en demeurant sous la barre des 3.400 €/m². En région parisienne, il est encore possible d’acheter dans le neuf à moins de 4.000 €/m² en Seine-Saint-Denis à Epinay-sur-Seine (3.737 €/m²), Bondy (3.807 €/m²) ou Drancy (3.882 €/m²).

Le Laboratoire de l’Immobilier cite aussi des destinations abordables comme Tourcoing (3.252 €/m²), le 15ème arrondissement de Marseille (3.278 €/m²), Brest (3.284 €/m²), Limoges (3.361 €/m²) et Pau (3.363 €/m²).

Prix dans les 15 plus grandes villes
Source : Laboratoire de l’Immobilier
Prix basPrix moyenPrix hautEvolution en 6 mois
Paris11.992 €12.414 €12.544 €-0,2%
Lyon5.701 €6.148 €6.454 €+3,8%
Nice5.128 €5.660 €6.932 €+2,9%
Bordeaux4.453 €4.831 €5.763 €+0,6%
Nantes4.437 €4.795 €5.666 €+2,2%
Montpellier4.459 €4.755 €5.264 €+2,5%
Marseille4.340 €4.695 €5.043 €+5,9%
Rennes4.047 €4.622 €5.649 €+4,5%
Toulon4.140 €4.458 €5.105 €+2,7%
Strasbourg3.751 €4.321 €4.964 €+1,5%
Toulouse4.042 €4.245 €4.726 €+1,6%
Grenoble3.784 €3.927 €4.157 €+0,8%
Lille3.491 €3.905 €4.553 €+7%
Reims3.482 €3.735 €4.188 €+2,8%
Le Havre2.869 €3.395 €3.867 €+3,1%
Commentaires