Prix des appartements neufs : la hausse accélère et cela va continuer

Tendance Actu 0

+ 5,7% en 12 mois selon le Laboratoire de l’Immobilier, avec une moyenne qui approche désormais 5.500 € le m² dans les communes de plus de 45.000 habitants.

Le Laboratoire de l’Immobilier

Le Laboratoire de l’Immobilier, un service d’études pour les professionnels de la gestion de patrimoine, évalue à 5,7% la hausse du prix moyen des appartements neufs dans les communes de plus de 45.000 habitants au cours des 12 derniers mois. On approche ainsi 5.500 € le m² en moyenne alors qu’on se situait encore aux alentours de 5.200 € le m² en novembre 2021. C’est bien sûr le contexte d’inflation des coûts de construction, avec une envolée spectaculaire du prix de certains matériaux ou équipements, qui est venu se greffer en 2022 à un cycle de hausse déjà entretenu par les nouvelles normes de construction ou la poursuite de l’augmentation de la valeur des terrains. En 3 ans, le Laboratoire de l’Immobilier constate un bond de 18% pour les prix de vente des appartements neufs.

Podium inchangé

Le podium des communes les plus chères demeure inchangé. Derrière Paris où la moyenne frôle les 14.000 € le m², on trouve toujours Lyon et Nice dont les prix moyens atteignent respectivement près de 6.800 €/m² et un peu plus de 6.500 €/m², en hausse de +6,4% et +6,8% sur un an. Les villes de Nantes, Montpellier, Rennes, Bordeaux, Marseille et Strasbourg se situent toutes entre 5.000 et 5.500 € le m². Parmi les 15 plus grandes villes de l’Hexagone, seule Le Havre se situe encore sous les 4.000 € le m² (3.754 €/m² en moyenne).

En dehors du Top 15, Annecy constitue la ville la plus onéreuse dans le neuf avec un prix moyen supérieur à 7.300 €/m², en hausse de +6,6% sur un an. Parmi les communes les plus abordables, il faut se tourner vers Dunkerque, Laval, Valence et Poitiers pour trouver des prix encore inférieurs à 3.500 € le m².

L’impact de la RE2020 encore peu intégré

Ce cycle de hausse des prix est loin d’être terminé car ces moyennes n’intègrent pas encore, ou très peu, l’impact de la nouvelle norme environnementale RE2020, appliquée pour les permis de construire déposé depuis le 1er janvier 2022. « Les premières opérations respectant la norme RE2020 font leur apparition sur le marché », précise en effet Franck Vignaud, Directeur du Laboratoire de l’immobilier. « Pour le moment, leur nombre est encore négligeable pour avoir un impact significatif sur le prix moyen des biens neufs à l’échelle d’une commune. Cela signifie que malgré le net ralentissement des ventes des promoteurs au 3ème trimestre, les prix des logements neufs vont continuer à augmenter fortement dans les prochains mois avec l’arrivée progressive des programmes RE2020 ».

En parallèle de l’augmentation des prix de vente, il y a aussi l’impact du coût croissant des emprunts immobiliers avec la flambée des taux. « L’année 2023 s’annonce difficile pour la commercialisation des logements neufs et par répercussion pour la production de nouveaux logements, ce qui va encore accroître les tensions sur l’offre de logements. Le coup de frein promet d’être brutal », analyse Franck Vignaud.

Prix au m² dans les plus grandes villes en novembre 2022
Source : Laboratoire de l’Immobilier
Prix basPrix moyenPrix hautEvolution du prix moyen sur 12 mois
Paris12.865 €13.475 €14.745 €+7,8%
Lyon6.514 €6.792 €7.082 €+6,4%
Nice5.358 €6.515 €7.492€+6,8%
Nantes4.981 €5.477 €5.919 €+6,8%
Montpellier5.202 €5.375 €5.776€+5,7%
Rennes4.819 €5.297 €5.896 €+4,8%
Bordeaux4.628 €5.212 €5.462 €+5,7%
Marseille4.655 €5.142 €5.510 €+5,2%
Strasbourg4.172 €5.066 €5.740 €+6,9%
Toulon4.658 €4.939 €5.305 €+5,2%
Toulouse4.321 €4.864 €5.321 €+5,7%
Lille4.029 €4.483 €4.617 €+6,7%
Commentaires