Prix de l’immobilier et crise sanitaire : la hausse a été encore plus forte dans d’autres pays européens

Tendance Actu 0

D’après le classement de Meilleurs Agents, le Portugal enregistre la plus forte croissance depuis mars 2020 avec +27,5% pour les prix de l’immobilier résidentiel, devant l’Allemagne à +23,5%.

Reuters

La hausse des prix de l’immobilier depuis la crise sanitaire de 2020 est loin d’être un phénomène français, cela se vérifie dans beaucoup de pays à l’échelle mondiale et notamment en Europe. Le leader de l’estimation des prix immobiliers, Meilleurs Agents, a passé en revue les pays européens et constate que la crise sanitaire a généré une accélération de la hausse des prix au Royaume-Uni, en Allemagne, en Belgique, en Espagne et au Portugal. Il n’y a qu’en Italie où les prix continuent à reculer depuis 2018.

Que ce soit en France ou ailleurs, la plupart des ménages accordent en effet à leur budget et leur épargne de nouvelles priorités en faveur du logement pour un meilleur confort de vie. Comme on l’observe en France, cela a certainement alimenté l’accélération des transactions avec un effet d’entraînement sur les prix.

Des hausses impressionnantes au Portugal et en Allemagne

D’après le classement de Meilleurs Agents, le Portugal enregistre la plus forte croissance depuis mars 2020 avec +27,5% pour les prix de l’immobilier résidentiel (par rapport à +11,8% pour la période avant Covid allant de mai 2018 à mars 2020), devant l'Allemagne à +23,5% (+17,6% avant Covid) et la Belgique à +11,8% (+6,4% avant Covid). Concernant les prix de l’immobilier au m², le Royaume-Uni est en tête des pays les plus chers avec une moyenne 3.638 €/m², suivi par l’Allemagne avec 3.066€/m² et la France avec 3.006 €/m². Les prix de l’immobilier sont les plus faibles d’Europe en Italie (1.684€/m²), suivis de l’Espagne (1.824€/m²) et de la Belgique (2.169€/m²).

Paris et Londres sortent du lot

Derrière ces moyennes se cachent bien sûr des réalités différentes en fonction des territoires. La France et le Royaume-Uni sont les pays où les écarts sont les plus importants entre la province et la capitale. A plus de 10.000 €, Paris affiche encore des prix plus de 3 fois supérieurs à ceux observés sur le territoire national et le fossé peut être encore plus important pour les Anglais avec Londres où les prix grimpent à plus de 15.000 € le m². Rien à voir avec Madrid, Lisbonne et Bruxelles qui sont en moyenne largement sous les 4.000 € le m² et même sous les 3.000 € pour Rome.

Mais partout en Europe, Meilleurs Agents observe, comme en France, une moindre progression des prix dans les capitales depuis la crise sanitaire au profit des zones péri-urbaines où le prix des logements est plus abordable et permet d’acquérir des surfaces plus grandes avec davantage d’espaces verts. « Ces dernières ne s’inscrivent plus comme les locomotives du marché, inversant la tendance des décennies précédentes », souligne Meilleurs Agents.

Remontée des taux

Cette dynamique des prix pourrait désormais être freinée par la remontée des taux d’emprunt qui se généralise en Europe avec le contexte inflationniste et la hausse des taux directeurs. Une hausse qui s’accélère en France depuis le début de l’année et qui va commencer à désolvabiliser une partie des acquéreurs aux revenus les plus modestes.

a savoir

En France, Meilleurs Agents estime que les prix des logements ont augmenté en moyenne de +10,3% au cours des 24 derniers mois.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Gel des loyers : l’option est sur la table de l’exécutif

La Première ministre et Emmanuel Macron envisagent de geler temporairement les loyers à partir de cet été. Une piste qui avait été écartée pendant la crise du Covid. Mais l'urgence de la protection du pouvoir d'achat change la donne.

Lire la suite