Prêts immo : de plus en plus de banques remontent leurs taux

Crédit Actu 0

Depuis deux mois, une trentaine d’établissements ont relevé leurs barèmes... jusqu’à 0,4 point dans certains cas

Boursier.com

Même si son ampleur reste mesurée, le mouvement de hausse des taux immobiliers est bel et bien enclenché. Depuis la mi-mai, plus de 30 banques ont relevé leurs grilles d’après un pointage effectué par le courtier Vousfinancer.com.

Rien qu’en juillet, elles sont 15 à avoir procédé de la sorte, certaines ayant agi pour la deuxième fois après une première remontée au mois de juin. Presque tous les grands réseaux bancaires ont suivi le mouvement depuis deux mois. Le courtier précise d’ailleurs que seule une banque a choisi d’abaisser ses taux.

De 0,05 à 0,40 point

Pour l’instant, il n’y a pas encore de quoi s’alarmer. Certains établissements n’ont resserré leurs conditions que de 0,05 point et rares sont les variations qui excèdent 0,20 point. Reste qu’à l’autre bout de l’échelle, on constate déjà des ajustements de 0,40 point depuis le printemps.

La perspective d’un relèvement généralisé des taux a d’ailleurs incité les emprunteurs à agir. Vousfinancer.com parle d’une hausse de 20% des demandes de prêts pour financer un achat au premier semestre... et d’un triplement des demandes de renégociation. Face à l’afflux de dossiers, des banques ont d’ailleurs décidé de limiter les renégociations afin de réduire l’engorgement et de ne pas allonger à l’excès les délais des dossiers de financement liés à une acquisition.

La remontée va-t-elle se poursuivre à la rentrée et freiner les emprunteurs ? Les experts avouent qu’il est aujourd’hui difficile de faire un pronostic du fait des incertitudes qui entourent les négociations sur la Grèce.

Commentaires (3)
  • jeanlf
    jeanlfposté le 24.07.2015 à 17:19

    Analysons calmement la conjoncture ...
    chômage historique, emplois précaires, indice de tension immobilière à 0,4 (iti), et qui baisse, plus que 2,5 vendeurs par acheteur en France, papy-boom (qui durera 30ans), fuite des retraités, baisse des loyers, hausse des taxes proprio, notaires débordés de ventes aux enchères, rentabilité locative en berne, fuite des investisseurs immo en masse,

  • jeanlf
    jeanlfposté le 24.07.2015 à 17:19

    (suite) Ajoutez à cela qu'une augmentation de 1% des taux d'emprunts entraine mécaniquement une baisse de 15% des prix des vendeurs. Un énorme manque à gagner pour les vendeurs.
    Chacun de ces arguments est suffisants pour justifier une baisse de l'immobilier, alors en cumulé... Il n'est pas du tout exclu d'assister à une vente panique et à un retour aux prix de 1998-2000 d'ici très peu de temps.
    Il ne fera pas bon d'être propriétaire durant l'éclatement de la bulle immobilière.

  • jeanlf
    jeanlfposté le 12.07.2015 à 15:55

    Le FMI qui décide de ne pas trop monter ses taux... la BCE devrait suivre.
    Il serait mauvais pour l'Europe de monter ses taux actuellement.
    Les prix se cassent déjà la figure avec des taux aux alentours de 2%, alors si en plus de cela on remonte les taux, bonjour les dégâts.