Nouveaux records des prix de l’immobilier à Paris sur les 8.500 € le m² !

Tendance Actu 0

Pour les notaires, cette reprise de la hausse des prix met une nouvelle fois en exergue le manque structurel d’offre de logements en Ile-de-France qui se produit quand le marché revient vers un niveau d’activité soutenue.

Reuters

Il n’y a pas que la bourse américaine qui bat des records, il y a aussi les prix de l’immobilier à Paris ! Les dernières estimations des notaires basées sur les promesses de ventes enregistrées dans leurs études montrent une poursuite de la hausse des prix moyens au mètre carré jusqu’à 8 500 € désormais. On peut donc parler d’un nouveau record puisque cette moyenne dépasse légèrement les précédents sommets atteints en 2011-2012.

+6% sur un an

Ce même indicateur n’était qu’à 8 260 € début septembre, soit une hausse de presque 3% en deux mois et demi. Les notaires estiment ainsi que les prix à Paris sont en hausse annuelle de plus de 6% alors que la progression se limite pour l’instant entre 3% et 4% en Ile-de-France pour les appartements et les maisons.

Dimension psychologique

Quoi qu’il en soit, 4 trimestres de tendance haussière viennent d’effacer la lente érosion des valorisations immobilières de ces 4 dernières années. Les taux d’emprunts record n’expliquent pas tout mais ils ont joué un rôle doublement déterminant : ils ont aussi servi de déclencheur à de nombreux projets après trois ans où les franciliens et français n’ont pas beaucoup bougé et réadapté leur logement. Comme l’explique Thierry Delesalle, Président de la commission des statistiques immobilières de la Chambre des Notaires de Paris, on entre ici dans la dimension psychologique et ce phénomène de rattrapage pourrait même se poursuivre avec la remontée des taux qui se profile actuellement, les acheteurs se disant qu’il faut se décider avant que les taux ne remontent de trop…

Manque structurel d’offre

Pour les notaires, cette reprise de la hausse des prix met une nouvelle fois en exergue le manque structurel d’offre de logements en Ile-de-France qui se produit quand le marché revient vers un niveau d’activité soutenue. Cela reste particulièrement vrai dans Paris, mais déborde désormais sur les communes voisines. Le développement du Grand Paris, avec les nouvelles lignes de transport en commun et les programmes de construction de logements neufs autour des nouvelles gares, devrait à terme desserrer ces contraintes mais cela va prendre encore plusieurs années.

Les écarts se resserrent

Pour revenir à Paris intra-muros, l'écart de prix entre les quartiers  les plus onéreux et les plus abordables se rapproche aujourd’hui de 2, du jamais vu ces 25 dernières années alors que ce rapport dépassait 4 en 2000. Dans les quartiers parisiens les moins chers situés principalement au Nord des 18 et 19ème arrondissements,  les prix se maintiennent autour de 6 500 €. A l’opposé, ils approchent ou dépassent les 13 000 € sur les Champs-Elysées ou autour de Saint-Germain-des-Près. Mais dans ces quartiers chics, les prix restent assez loin de leurs records.

Commentaires (1)
  • azerazer
    azerazerposté le 05.12.2016 à 22:25

    La mairie de Paris fait tellement tout pour emmerder l'automobiliste que les prix ne peuvent pas baisser : il devient pénible d'habiter en banlieue

Immobilier
Actu0

La digitalisation gagne le secteur du logement

Le gouvernement veut notamment engager la digitalisation dans le champ de l’urbanisme en visant la dématérialisation des demandes de permis de construire d’ici quelques années.

Lire la suite
Immobilier
Actu0

Un projet de maison pas comme les autres à Paris

Ce projet a remporté la médaille d’or du Challenge de l’habitat innovant 2018 de l’union professionnelle des constructeurs et aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment (LCA-FFB) dans la catégorie «réalisations remarquables de maison».

Lire la suite