MaPrimeRénov’ : 1.000 € supplémentaires pour remplacer un chauffage gaz ou fioul

Tendance Actu 0

Cette bonification de l'aide à la rénovation énergétique des ménages sera appliquée à partir du 15 avril jusqu'à la fin de l'année 2022, a annoncé mercredi 16 mars la ministre de la Transition écologique.

Reuters

L’urgence d’une réduction de la dépendance de la France aux énergies fossiles de la Russie passera aussi par l’équipement des ménages.

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé mercredi que les aides à la rénovation énergétique des particuliers MaPrimeRénov’ seront bonifiées de mille euros à compter du 15 avril et jusqu’à la fin de l’année pour les travaux de remplacement de systèmes de chauffage au gaz et au fioul.

Ces primes s’appliqueront pour l’installation de systèmes de chauffage « vertueux qui [permettent] de sortir du gaz ou du fioul comme les pompes à chaleur, y compris les hybrides ou des chaudières biomasse » a précisé la ministre.

Suppression des aides à l'installation de chaudières gaz

Ajoutées aux certificats d’économie d’énergie (CEE), il sera plus intéressant financièrement pour les ménages les plus modestes de choisir ce type d’installation plutôt qu’une chaudière au gaz, a-t-elle assuré, d’autant qu’en parallèle, l’exécutif prévoit de supprimer les aides s’appliquant à l’installation de nouvelles chaudières gaz, et que celles au fioul seront pour leur part interdites à partir du 1er juillet.

Le total de ces aides bonifiées (MaPrimeRénov’ et CEE) pourra ainsi atteindre 9.000€ contre 8.000€ auparavant pour les foyers les plus modestes (ces aides étant calculées en fonction des revenus du et de la composition du foyer).

150M€ en plus pour le "fonds chaleur"

Du côté des collectivités et des entreprises, le gouvernement a également annoncé un coup de pouce supplémentaire pour les inciter à réduire leur dépendance au gaz et au fioul.

Une hausse de 40% du fonds chaleur – dédié au financement d’installations d’énergies renouvelables – soit 150 millions d’euros, sera mise en place « dès cette année ». La ministre de la Transition écologique a aussi appelé ces acteurs à baisser de 1° la température de leur chauffage « par souci d’exemplarité ».

Commentaires (1)
  • lbda21
    lbda21posté le 17.03.2022 à 16:59

    c'est tout ce qu'elle a trouvé ? des pompes à chaleur qui ne chauffent pas quand il fait froid.