Loyers : des hausses en perspective

Tendance Actu 0

L’indice de référence publié par l’Insee a progressé de 1,7% au premier trimestre. Un chiffre qui va servir de base à la révision de nombreux loyers.

Reuters

L’inflation a fait son retour et cela ne va pas être sans conséquence sur les loyers. De fait, l’indice de référence des loyers (IRL) publié par l’Insee a progressé de 1,7% au premier trimestre, à 129,38.

Cet indice, calculé à partir de l’inflation hors tabac et loyers, sert de base à la révision annuelle des loyers. Concrètement, à chaque date anniversaire du bail, le loyer peut être revu à la hausse en fonction du dernier IRL connu (voir encadré).

Ainsi, la publication du jour concerne directement les baux qui font référence à l’IRL du premier trimestre, c’est-à-dire les contrats dont la date anniversaire se situe entre la mi-avril et la mi-juillet.

Précisons que la révision se fait sur le loyer hors charges. Un locataire ayant un loyer de 700 euros (dont 50 euros de charges) verra par exemple son loyer nu passer de 650 euros à 661,05 euros, soit 711,05 euros charges incluses.

La révision des loyers basés sur l’IRL du premier trimestre sera en tout cas plus lourde que celle de l’an passé qui pour mémoire a été limitée à 1,05%.

Mode de révision

La révision à la date anniversaire du bail se fait sur la base du dernier IRL publié par l’Insee. L’indice du deuxième trimestre sert ainsi de référence pour les loyers révisables entre la mi-juillet et la mi-octobre. Les loyers revus entre la mi-octobre et la mi-janvier sont quant à eux basés sur l’IRL du troisième trimestre. L’IRL du quatrième trimestre est de son côté utilisé pour les baux dont la date anniversaire est comprise entre la mi-janvier et la mi-avril.

Commentaires (1)