Logements atypiques : succombez au coup de cœur !

Tendance Actu 0

Le budget d'achat observé par le réseau d'agences Espaces Atypiques se situe en moyenne à 560 000 euros, soit deux fois et demi plus important que la moyenne nationale.

Espaces Atypiques

Loft, atelier d’artiste, duplex, appartement terrasse, rénovation contemporaine, maison d’architecte… Tous ces types de logements sont reliés par un même point commun : de l’âme, du caractère, une originalité qui en font des biens à part appelés « atypiques ».

Le réseau d’agences immobilières Espaces Atypiques a fait de ce positionnement sa spécialité et vient de publier une étude montrant les évolutions de ce marché. Le coup de cœur représente toujours la motivation d’achat principale de ces logements atypiques, même si la recherche d’un espace plus grand est désormais à égale position. Les professionnels du réseau Espaces Atypiques parviennent ainsi très souvent à convaincre leurs clients de visiter des biens dans des zones géographiques situées hors de leur périmètre initial de recherche afin de les faire succomber à la tentation.

Pas que des lofts

Pas plus d’un quart de ces biens atypiques sont des lofts, derrière les appartements représentent 37% des biens vendus en 2017 par l’intermédiaire des agences Espaces Atypiques. La troisième catégorie de biens dominants reste les maisons (le plus souvent d’architecte). Viennent ensuite les duplex et des habitations plus spécifiques comme les péniches.

Pas forcément du luxe

Sur la base de près de 500 biens atypiques vendus en 2017, principalement dans des villes comme Paris, Lyon et Marseille, le budget observé par Espaces Atypiques se situe en moyenne à 560 000 euros, soit deux fois et demi plus important que la moyenne nationale qui s’élève à 260 000 euros pour une maison et entre 190 000 et 230 000 euros pour un appartement. En effet, près de la moitié des biens (45%) sont à plus de 500 000 euros et certains peuvent monter jusqu’à plus de 2 000 000 euros (3%).

Néanmoins, pour les plus petits budgets, Espaces Atypiques propose également des biens à moins de 300 000 euros. Un bien atypique est donc loin de s’apparenter systématiquement à un bien de «luxe» avec le prix qui l’accompagne, ce qui n’est d’ailleurs pas la philosophie des agences Espaces Atypiques.

Des surfaces plutôt grandes

Ces biens atypiques ont généralement des surfaces élevées : 144 m² de moyenne, soit environ 50 m² de plus que la moyenne pour un logement en France (94 m²). Cependant, les surfaces moyennes, de 50 à 100 m², sont fortement représentées (30%) contrairement aux petites surfaces. Les biens atypiques sont plutôt destinés aux familles peu nombreuses. Sans tomber dans le cliché des lofts avec une seule chambre ou sans chambre, peu de biens comportent plus de 3 chambres (25%).

Un quart de primo-accédants

En rapport avec le budget d’achat, seul un quart des clients acquéreurs du réseau sont des primo-accédants, même si cette proportion a un peu augmenté entre 2016 et 2017. L’âge moyen de ces acquéreurs est de 42 ans et 27% sont célibataires.

a savoir

Attention, pour transformer un local commercial ou industriel en habitation, il faut deux autorisations : une de l’urbanisme (ville) et une autre de la copropriété. Avant d’acheter, il convient donc de vérifier sur le titre de propriété que ce changement de destination (commerciale, mixte ou habitation) a été réalisé dans les règles.

Commentaires