Logement neuf : la hausse du coût des matériaux de construction devient vertigineuse

Tendance Actu 0

La crise de l’énergie pénalise très fortement les matériaux dont la production y recourt massivement, tels l’acier, l’aluminium et le cuivre, mais également les tuiles et briques, le carrelage et la faïence ou le verre...

Alors que le prix des logements neufs ne cesse d’augmenter, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) a alerté ce mercredi sur les nouvelles augmentations, parfois vertigineuses, du coût des matériaux suite au début du conflit entre l’Ukraine et la Russie. Déjà entre fin janvier et fin février, l’organisation professionnelle a mesuré des hausses de prix supérieures à +8% pour l’aluminium et le nickel, de +7,5% pour le minerai de fer et +5,1% pour l’étain.

Difficultés d'approvisionnement

La crise de l’énergie pénalise aussi très fortement les matériaux dont la production y recourt massivement, tels l’acier, l’aluminium et le cuivre, mais également les tuiles et briques, le carrelage et la faïence ou le verre. « Leurs prix s’envolent et, pour certains d’entre eux, les industriels annoncent même la fermeture de lignes de production, voire d’usines, du fait de coûts variables devenus insupportables. Les stocks ne feront alors que transitoirement tampon, lorsqu'ils existent encore », constatent les professionnels.

La FFB craint donc que se cumulent l’envolée des prix et des difficultés d'approvisionnement sur une large gamme de produits. Les équipements sont aussi concernés, comme par exemple les pompes à chaleur en maison individuelle dont les délais de livraison explosent : supérieurs à 6 mois dans certains cas.

A SAVOIR

En 2021, la hausse des coûts du bâtiment était déjà de +5,4 % tous marchés et toutes tailles d’entreprises confondues, selon l’index BT01.

Appel à un grand ministère

A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, la FFB appelle à la création d’un grand ministère dédié à « la construction durable et l’aménagement du territoire » dès le prochain quinquennat. Les professionnels espèrent ainsi voir réunis les actuels ministères du Logement, de la Ville et, pour son volet urbanisme de la Cohésion des territoires, pour dégager une vision d'ensemble et définir une stratégie dans le domaine de la construction, de l’habitat, des mobilités, des infrastructures et de l'aménagement des territoires.

ZAN

Il s’agit notamment de clarifier l’objectif de « Zéro artificialisation nette » (ZAN) que certaines collectivités traduisent par un arrêt immédiat de toute construction. La FFB demande une nouvelle définition claire de l’artificialisation des sols, qui ne doit pas concerner les parcs, jardins de maisons individuelles ou espaces végétalisés à proximité des bâtiments d’habitation, parce qu’ils se révèlent souvent source d’une grande biodiversité.

La FFB souligne aussi que le logement, premier poste de dépense de beaucoup de Français, doit être un outil en faveur du pouvoir d’achat des ménages.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Gel des loyers : l’option est sur la table de l’exécutif

La Première ministre et Emmanuel Macron envisagent de geler temporairement les loyers à partir de cet été. Une piste qui avait été écartée pendant la crise du Covid. Mais l'urgence de la protection du pouvoir d'achat change la donne.

Lire la suite