Logement : la FNAIM salue le bilan de Julien Denormandie

Politique Actu 0

La fédération de professionnels de l'immobilier réagit au départ de Julien Denormandie, et à l'arrivée d'Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre déléguée au Logement.

Ministère de la Cohésion des Territoires

Suite au remaniement ministériel, la FNAIM « remercie » l’ex-ministre du Logement Julien Denormandie, qui devient ministre de l’Agriculture et de l'Alimentation, pour le travail qu’il a accompli depuis 2017. Porteur de la loi Elan, texte qui a « permis de rééquilibrer les rapports locatifs et de progresser dans la reconnaissance des professionnels de l’immobilier comme tiers de confiance », le ministre est aussi l’initiateur du dispositif « Denormandie dans l’ancien », qui a contribué à « réorienter la politique du logement vers l’immobilier existant ». Concernant la réforme de la copropriété, qu’il a mené à bien, la FNAIM salue également « sa très grande écoute » .

Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre au sein du ministère de la Transition Ecologique

La fédération se réjouit aussi de la nomination d’Emmanuelle Wargon, qui lui succède comme ministre déléguée au Logement, et « prend acte » de l’intégration du ministère du Logement au sein du ministère de la Transition Ecologique. Un choix qui « s’inscrit dans la cohérence d’une politique qui doit désormais être résolument tournée vers la rénovation énergétique, d’ores et déjà une priorité » pour la ministre. « Le chantier de la rénovation énergétique des logements est immense mais il représente une chance inouïe pour la relance et doit être une priorité, indique Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM. Emmanuelle Wargon est la personne en capacité de conduire ce dossier sensible, comme le montrent les travaux qu’elle a déjà engagés. »

Reste que d’autres dossiers de taille sont en attente, comme la proposition de loi Nogal, la numérisation de la chaîne immobilière et la structuration de la profession. « J'espère qu’ils ne seront pas les oubliés de ce remaniement car ils doivent constituer aussi des piliers de la relance », conclut le président de la FNAIM.

Commentaires