Logement : Cécile Duflot passe le relais de l'objectif des 500.000

Politique Actu 0

La ministre du logement, Cécile Duflot, a confirmé qu'elle ne souhaite pas participer au nouveau gouvernement dirigé par Manuel Valls. Son successeur devrait être connu mercredi…

Reuters

Arrivée dans l'équipe de l'ancien premier ministre Jean-Marc Ayrault en mai 2012, Cécile Duflot sera donc restée un peu moins de deux ans à la tête du ministère du logement. La ministre n'aura pas ménagé son travail puisque de multiples évolutions règlementaires ont été effectuées ou insufflées. Des évolutions souvent réalisées au terme de farouches oppositions avec les professionnels de l'immobilier et en particulier avec les représentants des propriétaires.

Dispositif Duflot

On retiendra tout d'abord le dispositif fiscal d'investissement locatif qui porte son nom, le Duflot, dont les résultats n'ont pas atteint les objectifs tout en permettant quand même d'apporter leur contribution à la construction de logements neufs.

Loi Alur

L'autre grand chantier de Cécile Duflot, la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur), a été publiée au Journal officiel fin mars. Plusieurs décrets restent cependant attendus pour que soient appliquées certaines mesures phares de cette loi, en particulier l'encadrement des loyers dans les zones tendues qui ne sera effectif au plus tôt qu'à partir de l'automne, en commençant par la région parisienne. Le plafonnement du montant des honoraires de location que les agents immobiliers sont autorisés à facturer aux locataires en rémunération des services rendus (visite du logement, constitution du dossier du locataire, rédaction du bail et réalisation de l’état des lieux) attend aussi son décret puisque ce plafond sera fixé par voie réglementaire et établi par mètre carré de surface du logement.

Baisse des coûts de construction

Cécile Duflot aura par ailleurs engagé des chantiers majeurs comme celui de la baisse des coûts de construction (objectif -10% en 5 ans), nécessaire pour rendre le prix des logements neufs plus accessibles aux primo-accédants. Une révision des normes de construction est déjà bien engagée sur ce terrain.

L'objectif des 500 000

En plus de reprendre ces réformes, le nouveau ministre du logement héritera d'un objectif dont les ambitions ne cessent de paraître élevées : celui de parvenir à construire 500 000 logements par an en France d'ici 2017. Des fondations de ce travail de longue haleine ont heureusement été posées mais il faudra sans doute réconcilier les investisseurs avec l'immobilier pour y parvenir un jour…

Commentaires (1)
  • pasmerci
    pasmerciposté le 01.04.2014 à 17:52

    Heureusement qu'elle passe le relais, vu son bilan catastrophique.
    Bon vent!!!