Location meublée : vers un coup de rabot sur le LMNP ?

Fiscalité Actu 0

D’après Les Echos, le gouvernement réfléchit à modifier l’avantage fiscal dont bénéficient les propriétaires louant un logement meublé. Explications…

OGIC

La location meublée peut apparaître comme l’une des dernières vraies niches fiscales immobilières. Mais les choses vont peut-être changer. C’est en tout cas ce qu’indique un article des Echos.

Un cadre fiscal avantageux

Petit rappel. Lorsqu’un propriétaire loue un logement vide, il peut bénéficier sous certaines conditions du régime fiscal du « micro foncier ». Concrètement, il obtient alors un abattement forfaitaire de 30% sur ses revenus foncier et n’est imposé que sur 70% de ses recettes. Une solution intéressante quand les charges réelles sont faibles.

Pour une location meublée, c’est un autre cadre qui s’applique : le LMNP. Lorsqu’il a moins de 32.900 euros de revenus, le propriétaire bénéficie automatiquement d’un abattement de 50%.

Mieux encore, s’il le souhaite, le propriétaire peut passer au régime réel. Il a alors la possibilité de déduire ses charges et surtout d’amortir fiscalement son bien (sur une durée voisine de 30 ans). Ainsi, les revenus imposables sont minorés, voire ramenés à zéro dans certains cas.

Une mission pour étudier le sujet

L’exécutif souhaiterait donc revenir sur cette différence de traitement. Une réforme pourrait être justifiée par la nécessité de libérer des logements nue, à l’heure où la location meublée connaît un véritable boum (en particulier à Paris).

Accessoirement, l’Etat pourrait aussi en profiter pour accroître ses recettes, car on peut penser que si rapprochement il y a, il se fera certainement sur les bases du mécanisme le moins avantageux pour le contribuable.

Doit-on alors redouter une baisse de l’abattement forfaire du LMNP vers les 30%, voire une remise en cause de l’amortissement fiscal du bien ? Difficile d’en savoir plus pour l’heure. Mais d’après les Echos, une mission interministérielle planche actuellement sur le sujet et a déjà consulté des professionnels du secteur.

Commentaires