L’immobilier haut de gamme profite de l’environnement inflationniste

Tendance Actu 0

Beaucoup d'acheteurs sont sensibles à la remontée des taux d’emprunt et sont prêts à contracter des crédits le plus rapidement possible.

Daniel Féau

Nouvel exemple de l’attrait de l’immobilier en période inflationniste, le réseau d’agences immobilières Daniel Féau, spécialisé dans les biens de prestige, constate une forte hausse des transactions depuis le début de l’année. De janvier à avril 2022, les ventes de biens à Paris et proche couronne Ouest dépassent les niveaux déjà élevés du premier quadrimestre 2021, aussi bien sur le segment de prix entre 2 et 3 millions d’euros qu’au-dessus de 3 millions d’euros. Les chiffres sont par ailleurs revenus très fortement au-dessus des volumes de 2019 avant la pandémie.

Le sésame d’un espace extérieur

Les durées de commercialisation des appartements parisiens sans défaut avec un espace extérieur n’ont ainsi jamais été aussi courtes et les prix sont résolument orientés à la hausse. Sans le sésame d’un espace extérieur, les produits sans défaut affichent des prix « globalement stables, à un niveau élevé ». On peut notamment citer cet appartement de 132 m² dans le 16e arrondissement de Paris vendu en mars dernier sur la base d’un prix de présentation de 3,7 millions d’euros. Ou encore cet appartement avec 3 chambres de 167 m² donnant sur le Champs-de-Mars et la Seine affiché 5 millions. Concernant les produits avec défaut (étages inférieurs, nuisances sonores, manque de clarté), la durée de commercialisation s’allonge par contre et les prix sont orientés à la baisse.

En province, le nombre de ventes s’inscrit en léger recul par rapport à l’année dernière mais cela n’est pas attribué par Féau à un affaiblissement de la demande : les marchés du Sud et de la côte normande connaissent en effet une pénurie réelle de beaux produits à vendre qui s’arrachent très vite à des prix en hausse marquée.

Anticipation de taux plus élevés

Le groupe Féau comptabilise des acquéreurs un peu moins nombreux (en recul de 10% par rapport à 2019), mais davantage motivés. Beaucoup sont en effet sensibles à la remontée des taux d’emprunt en raison de l’environnement inflationniste et sont prêts à contracter des crédits le plus rapidement possible en prévision d’une poursuite de ce mouvement.

Valeur de jouissance quotidienne

« Les multiples élevés et la volatilité observés sur le marché actions les incitent à privilégier la pierre dans leur allocation personnelle d’actifs », soulignent aussi les dirigeants de Féau. Enfin, la dimension « valeur refuge » de la pierre continue à jouer dans le contexte actuel et se trouve même renforcée par une « valeur de jouissance quotidienne » qui se manifeste par la volonté d’allouer une part plus importante de son patrimoine à l’endroit où l’on vit tous les jours.

Le retour de la clientèle internationale, notamment nord-américaine, est encore jugé timide mais l’appétence pour Paris et un cours du dollar très favorable semblent pour l’instant l’emporter face aux inquiétudes liées à la guerre en Ukraine.

Commentaires